for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

La France exclut à ce stade un confinement pour les seules personnes âgées

PARIS (Reuters) - Le gouvernement exclut aujourd’hui l’hypothèse d’un confinement ciblant uniquement les personnes âgées pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, a déclaré dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le gouvernement exclut aujourd'hui l'hypothèse d'un confinement ciblant uniquement les personnes âgées pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, a déclaré dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran (photo). /Photo prise le 29 octobre 2020/REUTERS/Ian Langsdon

L’idée avait été écartée par Emmanuel Macron lors de son intervention du 28 octobre annonçant un nouveau confinement allégé en France pour endiguer une deuxième vague épidémique mais elle resurgit régulièrement dans le débat public.

“Je ne suis pas capable de vous dire ce qu’on entend par personnes âgées”, a déclaré Olivier Véran au micro de France Inter, rappelant que 30% des patients traités en réanimation pour une infection au COVID-19 avaient moins de 60 ans.

“Vous dire que dans deux mois ou trois mois, on n’aura pas des données qui permettront de cibler les choses et de présenter cela aux Français... mais aujourd’hui, ce n’est clairement pas le scénario que nous envisageons. Ce n’est pas notre projet, nous ne voulons pas confiner les personnes vulnérables aujourd’hui”, a-t-il ajouté.

Interrogé dans la matinée sur le même sujet, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a écarté l’hypothèse “d’abord parce qu’éthiquement, ça serait objectivement compliqué”.

“Ensuite, parce que c’est parfois méconnaître la situation de beaucoup de personnes âgées qui ne vivent pas seules, qui vivent avec parfois plusieurs générations de la même famille dans le même appartement”, a-t-il ajouté sur Europe 1.

“Et puis enfin, on voit bien que c’est un défi collectif que l’on doit relever. (...) On voit bien que y compris avec des personnes plus jeunes, les réanimations pourraient se retrouver progressivement saturées.”

La France a franchi samedi le seuil des 40.000 morts dus au COVID-19, avec 40.169 décès, pour un total de 1.748.705 cas diagnostiqués au coronavirus, après une hausse record de 86.852 cas en 24 heures, selon les chiffres publiés par les autorités sanitaires.

Le gouvernement doit évaluer dans les jours prochains l’efficacité des mesures de confinement en fonction des données sanitaires et prendre éventuellement de nouvelles décisions.

“Les mesures ont permis une forme de ralentissement de progression de l’épidémie mais il est trop tôt pour juger”, a précisé Olivier Véran sur France Inter. “Nous aurons des données consolidées d’ici la fin de semaine. Il nous faut une stabilisation sur une période de temps suffisamment longue.”

“D’ici la fin de cette semaine, ou le début de la semaine prochaine, il y aura une communication qui permettra de faire un premier bilan”, a ajouté le ministre de la Santé.

Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up