for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus/France: L'Etat met milliard d'euros sur la table pour les secteurs en difficulté

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé jeudi de nouvelles exonérations de charges et un renforcement du fonds de solidarité afin d'aider les entreprises mises en difficulté par le couvre-feu qui commence samedi en Ile-de-France et huitmétropoles. /Photo prise le 28 septembre 2020/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé jeudi de nouvelles exonérations de charges et un renforcement du fonds de solidarité afin d’aider les entreprises mises en difficulté par le couvre-feu qui commence samedi en Ile-de-France et huit métropoles.

Ces aides représentent un surcoût pour l’Etat d’un milliard d’euros pour la durée du couvre-feu, prévu pour au moins quatre semaines, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse aux côtés du Premier ministre, Jean Castex.

Le ministre de l’Economie a en outre demandé aux banques d’examiner un report du remboursement des prêts garantis par l’Etat pour les entreprises en difficulté, dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, de l’événementiel et du sport, notamment.

Dans un communiqué, la Fédération bancaire française (FBF) dit soutenir le report au 30 juin de l’accès aux prêts garantis par l’Etat annoncé par Emmanuel Macron et Bruno Le Maire.

“Les banques partagent l’idée que ‘la souplesse doit être la règle’, comme l’a dit Bruno Le Maire”, écrit la FBF dans un communiqué.

“(...) Les banques sont confiantes dans leur capacité à agir, comme elles l’ont fait dans le déploiement du PGE, en parfaite coordination avec les autorités publiques et les entreprises.”

Elizabeth Pineau, avec la contribution de Maya Nikolaieva

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up