for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus: Léger ralentissement de l'épidémie en France

La France a enregistré plus de 16.100 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, ce qui marque un léger ralentissement par rapport au niveau record de plus de 26.000 cas annoncés la veille, selon les données publiées dimanche par Santé Publique France (SPF). /Photo prise le 6 octobre 2020/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - La France a enregistré plus de 16.100 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, ce qui marque un léger ralentissement par rapport au niveau record de plus de 26.000 cas annoncés la veille, selon les données publiées dimanche par Santé Publique France (SPF).

La France, qui a renforcé son dispositif pour lutter contre la propagation de l’épidémie, recensait 16.101 nouvelles contaminations ce dimanche à 14h00 selon Santé publique France

Le bilan s’établit désormais à 734.974 cas confirmés depuis le début de l’épidémie en mars.

Par ailleurs, 5.084 personnes ont été hospitalisées au cours des sept derniers jours dont 910 dans un service de réanimation.

Quarante-six décès supplémentaires ont été enregistrés, ce qui porte le bilan total à 32.730 morts.

Le taux de positivité des tests augmente en revanche à 11,5% à comparer à 11,0% samedi.

Face à cette résurgence épidémique, quatre nouvelles villes - Lille, Saint-Etienne, Lyon et Grenoble - ont basculé ce samedi en zone d’alerte maximale au coronavirus avec fermeture des bars et mise en place d’un protocole sanitaire strict pour les restaurants.

Ces mesures sont déjà en place à Aix-Marseille, en Guadeloupe et à Paris et les départements limitrophes de la Petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

Les villes de Toulouse et de Montpellier sont placées sous surveillance et pourraient basculer à leur tour d’ici lundi en zone d’alerte maximale.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up