for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Le Nobel de littérature à la poète américaine Louise Glück

STOCKHOLM (Reuters) - Le prix Nobel de littérature a été attribué jeudi à l’Américaine Louise Glück, récompensée pour “sa voix poétique caractéristique qui avec une beauté austère rend l’existence individuelle universelle”, a annoncé l’Académie royale de Suède.

Le prix Nobel de littérature a été attribué jeudi à l'Américaine Louise Glück, récompensée pour "sa voix poétique caractéristique qui avec une beauté austère rend l'existence individuelle universelle", a annoncé l'Académie royale de Suède. /Photo d'archives/REUTERS/Gary Cameron

Louise Glück, 77 ans, a publié 12 recueils ainsi que des essais sur la poésie. Née à New York, elle est professeure d’anglais à l’université de Yale.

Elle s’est dite “surprise et heureuse” en apprenant cette récompense à une heure très matinale aux Etats-Unis, a rapporté le secrétaire perpétuel de l’Académie de Suède, Mats Malm.

Après avoir publié son premier recueil en 1968 (“Firstborn”), elle est devenue une figure de la poésie américaine contemporaine et a déjà reçu de nombreux prix, comme le Pulitzer en 1993 pour “The Wild Iris”.

Dans ce recueil, elle décrit notamment le retour miraculeux à la vie après l’hiver dans le poème “Snowdrops”, explique l’Académie de Suède.

Son oeuvre “se caractérise par une recherche de la clarté”, souligne l’Académie. “L’enfance et la vie familiale, la relation de proximité avec les parents et les frères et soeurs, sont une thématique qui demeure centrale chez elle”, ajoute-t-elle.

“Louise Glück recherche l’universel et en cela, elle trouve une source d’inspiration dans les mythes et les motifs classiques, présents dans la majeure partie de son oeuvre.”

Le prix Nobel de littérature a connu de nombreuses polémiques ces dernières années.

En 2019, l’Académie a exceptionnellement désigné deux lauréats après avoir reporté son attribution l’année précédente à la suite des accusations de viol contre le mari de l’une de ses membres.

Le choix de l’Autrichien Peter Handke pour le prix de l’an dernier a été vivement critiqué en raison de ses prises de position favorables à la Serbie durant les guerres en ex-Yougoslavie dans les années 1990 et de sa présence en 2006 aux obsèques de l’ancien président serbe Slobodan Milosevic, mort en détention avant son procès pour crimes de guerre devant un tribunal de l’Onu à La Haye.

L’attribution du prix Nobel de littérature à Bob Dylan en 2016 avait aussi suscité des interrogations sur le bien-fondé de désigner un auteur-compositeur-interprète de chansons.

Justyna Pawlak et Simon Johnson, avec Supantha Mukherjee, Anna Ringstrom, Niklas Pollard et Johannes Hellstrom; version française Jean-Philippe Lefief et Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up