for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

"Désastre sans précédent" dans les Alpes-Maritimes, lourd bilan redouté

PARIS (Reuters) - Au moins huit personnes étaient portées disparues samedi dans le département des Alpes-Maritimes après le passage de la tempête Alex, qui a provoqué pluies diluviennes et fortes crues dans les vallées de l’arrière-pays niçois, ont annoncé les autorités.

Le Premier ministre Jean Castex (photo), venu constater les dégâts avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré avoir engagé la procédure de catastrophe naturelle et promis le plein soutien de l'Etat. /Photo prise le 28 septembre 2020/REUTERS/Benoit Tessier

Le Premier ministre Jean Castex, venu constater les dégâts avec le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré avoir engagé la procédure de catastrophe naturelle et promis le plein soutien de l’Etat.

“Je suis venu exprimer la solidarité de la nation aux Alpes-Maritimes (...) J’ai été très impressionné par ce que j’ai vu”, a déclaré le chef du gouvernement à la presse à la préfecture des Alpes-Maritimes, à Nice.

“Il y a huit disparus confirmés et de nombreuses personnes dont nous sommes sans nouvelles. Je ne vous cache pas notre vive inquiétude sur le bilan définitif de cet épisode”, a-t-il ajouté.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, avait évoqué dès samedi matin un “désastre sans précédent, du jamais vu depuis plus d’un siècle”, après avoir survolé en hélicoptère la zone la plus sinistrée, la région de la Haute-Vésubie.

“La voirie et une centaine de maisons ont été emportées ou sont en partie détruites. Ce qui nous préoccupe le plus, c’est le bilan humain”, a-t-il déclaré à la presse.

Météo France a annoncé que 500 mm d’eau étaient tombés sur le village de Saint-Martin-Vésubie, soit l’équivalent de trois mois de pluie en moins de 10 heures, “un record absolu pour la station, comme l’échelle départementale”.

“La situation était tellement extrême hier (vendredi) qu’on ne pouvait pas engager les secours”, aussi bien dans les airs qu’à terre, en dehors des unités prépositionnées dans les vallées, a commenté Frédéric Portet, porte-parole de la fédération des sapeurs-pompiers de France, sur BFM-TV.

La rivière Vésubie a enregistré à certains endroits une crue de près de huit mètres, emportant tout sur son passage, a déclaré Alix Roumagnac, directeur de Predict Services, une filiale de Météo France, sur France Info.

D’après Jérémy Crunchant, directeur général de la protection civile des Alpes-Maritimes, interrogé lui aussi par France Info, les précipitations ont été bien plus abondantes que celles du 3 octobre 2015, qui avaient fait 20 morts sur le littoral dans la région de Cannes.

DOUZE HÉLICOPTÈRES ET 950 POMPIERS MOBILISÉS

Les Alpes-Maritimes étaient vendredi en alerte rouge, ce qui avait notamment entraîné la fermeture des écoles du département, alors que la tempête Alex avait balayé dans la nuit de jeudi à vendredi le sud de la Bretagne, avec des vents soufflant en rafale à plus de 180 km/h.

Le député Eric Ciotti (Les Républicains), originaire d’un des villages les plus touchés, Saint-Martin-Vésubie, a évoqué samedi matin sur France Bleu des villages coupés du monde dans les vallées de la Vésubie mais aussi de la Roya, près de la frontière avec l’Italie.

Selon Enedis, 12.000 foyers étaient privés d’électricité dans la région.

Une douzaine d’hélicoptères de la protection civile et de l’armée ont été mobilisés pour évaluer les dégâts et apporter une aide aux régions les moins accessibles.

Jean Castex a précisé qu’en plus des hélicoptères, l’armée allait fournir un détachement du génie pour contribuer à rétablir l’accès aux vallées dévastées par les crues.

Plus de 950 pompiers ont par ailleurs été mobilisés, dont 350 venus en renfort d’autres départements, ont fait savoir les autorités.

Deux pompiers font partie des disparus, leur véhicule ayant chuté vendredi soir dans une rivière en crue, selon des témoins.

Un commandant de la gendarmerie de Saint-Martin-Vésubie qui était tombé dans la rivière en crue a en revanche été retrouvé après avoir passé la nuit dans une maison privée de téléphone, a annoncé la préfecture des Alpes-Maritimes. L’officier “miraculé” est choqué mais dans un état de santé satisfaisant, a précisé le maire de Nice, Christian Estrosi.

Le niveau d’alerte dans les Alpes-Maritimes est repassé à l’orange samedi matin, les pluies s’étant évacuées vers l’Italie où elles ont aussi provoqué d’importants dégâts et la mort d’au moins deux personnes, dont un pompier tué par la chute d’un arbre dans la vallée d’Aoste.

Dix-sept autres personnes sont portées disparues du côté italien de la frontière, dont six randonneurs allemands, ont indiqué les autorités locales.

Avec Crispian Balmer à Rome

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up