for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Deux journalistes français du Monde blessés dans le Haut-Karabakh

Une maison endomagée par des bombardements à Martouni, selon la population locale, dans la région du Haut-Karabakh. Deux journalistes français du quotidien Le Monde ont été blessés jeudi dans un bombardement mené par les forces azerbaïdjanaises contre la ville de Martouni, dans la région séparatiste du Haut-Karabakh en proie depuis plusieurs jours à de violents affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. /Photo diffusée le 28 septembre 2020/REUTERS/Ministère des Affaires étrangères de la République d'Arménie

EREVAN/PARIS (Reuters) - Deux journalistes français du quotidien Le Monde ont été grièvement blessés jeudi dans un bombardement des forces azerbaïdjanaises contre la ville de Martouni, dans la région séparatiste du Haut-Karabakh en proie depuis plusieurs jours à de violents affrontements entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Les deux journalistes, dans un état critique, ont été opérés dans un hôpital du Haut-Karabakh et vont être transférés à Erevan, la capitale de l’Arménie, ont dit les services diplomatiques de cette région d’Azerbaïdjan à majorité arménienne.

Les deux reporters du Monde filmaient des civils lorsqu’ils ont été pris sous le bombardement, selon une source gouvernementale arménienne.

Le directeur des rédactions du Monde, Luc Bronner, a confirmé auprès de Reuters que deux journalistes de la rédaction, dont un photographe, avaient été blessés.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé à son arrivée à Bruxelles pour un Conseil européen que la France préparait un avion pour rapatrier les deux journalistes.

“Le centre de crise du Quai d’Orsay est mobilisé ainsi que l’ensemble de nos capacités pour pouvoir le plus rapidement organiser leur rapatriement. Un avion sanitaire est prêt à partir. Nous sommes en train de tout faire pour stabiliser les blessés sur place avant de permettre leur évacuation”, a-t-il déclaré.

Le Haut-Karabakh est en proie depuis dimanche à de violents affrontements entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui s’opposent depuis des décennies au sujet de cette région traversée d’oléoducs essentiels à l’approvisionnement des marchés mondiaux du pétrole et du gaz.

La France, les Etats-Unis et la Russie ont lancé jeudi un appel à la cessation immédiate des hostilités.

Les trois puissances sont engagées dans le groupe de Minsk destiné à favoriser un règlement de ce conflit, dans le cadre de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Nvard Hovhannisyan; version française Henri-Pierre André et Blandine Hénault, avec la contribution de Matthieu Protard, édité par Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up