for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Trump et Biden dans des Etats décisifs après leur débat chaotique

CLEVELAND, Etats-Unis (Reuters) - Donald Trump et Joe Biden mènent campagne ce mercredi dans trois Etats susceptibles de jouer un rôle décisif dans l’élection présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis, au lendemain d’un premier débat télévisé particulièrement houleux dominé par les invectives et les coupures intempestives de parole.

Donald Trump et Joe Biden mènent campagne ce mercredi dans trois Etats susceptibles de jouer un rôle décisif dans l'élection présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis, au lendemain d'un premier débat télévisé particulièrement houleux dominé par les invectives et les coupures intempestives de parole. /Photo prise le 29 septembre 2020/REUTERS/Olivier Douliery

Distancé dans les intentions de vote au niveau national, le président américain espérait bousculer son adversaire démocrate et inverser la dynamique de la campagne mais il n’est pas certain que l’agressivité de leurs échanges lui ait permis d’atteindre son but.

Ce débat chaotique, au cours duquel Donald Trump a une nouvelle fois refusé de s’engager à reconnaître le résultat du scrutin, donne aussi des sueurs froides aux investisseurs, qui redoutent d’assister après le 3 novembre à une succession de recours et de procédures judiciaires susceptible d’entraver la reprise économique face à la crise provoquée par le nouveau coronavirus.

Plus de 1,3 million d’électeurs dans 15 Etats différents ont déjà voté par anticipation, selon les données de l’US Elections Project de l’Université de Floride.

Donald Trump va passer sa journée dans le Minnesota, l’un des rares Etats ciblés par son équipe de campagne ayant voté démocrate en 2016. Il participera à une levée de fonds dans l’après-midi avant un meeting à Duluth.

BIDEN ATTAQUE TRUMP SUR LES SUPRÉMACISTES BLANCS

De son côté, Joe Biden, accompagné de sa femme Jill, va consacrer sa journée à se rendre en train dans plusieurs villes de l’est de l’Ohio et de l’ouest de la Pennsylvanie, notamment dans des comtés remportés par Donald Trump il y a quatre ans après avoir attiré à lui les électeurs de la classe populaire blanche.

La Pennsylvanie, arrachée de justesse par le président sortant en 2016, est considérée par de nombreux stratèges électoraux comme le plus important des six Etats où devrait se jouer l’issue de la présidentielle. Les cinq autres sont l’Arizona, la Floride, le Michigan, la Caroline du Nord et le Wisconsin.

Le dernier sondage Reuters/Ipsos donne un léger avantage à Joe Biden en Pennsylvanie.

L’Ohio, où Donald Trump s’était imposé avec huit points d’avance sur Hillary Clinton en 2016, fait partie des Etats plutôt républicains que l’ancien vice-président espère faire basculer le 3 novembre.

L’enjeu, pour les deux candidats septuagénaires, est en partie d’essayer d’attirer les électeurs qui se disent indépendants, ni démocrates ni républicains.

Joe Biden a reproché mercredi à Donald Trump sa réponse à une question posée lors de leur débat télévisé, lorsqu’il a été demandé au président s’il dénonçait les agissements de suprémacistes blancs face aux manifestations contre le racisme et les violences policières qui secouent les Etats-Unis depuis des mois.

Donald Trump s’est alors contenté de demander au groupe d’extrême droite Proud Boys de “rester en retrait”.

“Il n’y a pas d’autres manières de le dire: le président des Etats-Unis a refusé de désavouer des suprémacistes blancs sur le plateau du débat hier soir”, a tweeté Joe Biden.

Avec Joseph Ax à Princeton, New Jersey, et Susan Heavey à Washington; version française Bertrand Boucey, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up