for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Forte détonation en Ile-de-France après le passage d'un avion de chasse

Un avion de chasse en mission d'intervention a franchi le mur du son mercredi à la mi-journée à l'est de Paris, provoquant une forte détonation entendue dans de nombreux quartiers de la capitale ainsi qu'à sa périphérie. /Photo prise le 10 septembre 2020/REUTERS/Adnan Abidi

PARIS (Reuters) - Un avion de chasse en mission d’intervention a franchi le mur du son mercredi à la mi-journée à l’est de Paris, provoquant une forte détonation entendue dans de nombreux quartiers de la capitale ainsi qu’à sa périphérie.

“Un Rafale de la permanence opérationnelle de Saint-Dizier en intervention réelle pour porter assistance à un aéronef en perte de contact a été autorisé à passer le mur du son pour rejoindre l’appareil en difficulté. Il a passé le mur du son à l’est de Paris”, a expliqué le colonel Stéphane Spet, porte-parole de l’armée de l’air et de l’espace.

L’incident est clos et la levée de doute a été effectuée conformément aux règles, a-t-on précisé par la suite de source militaire.

“Après le passage supersonique du Rafale (à plus de 10km d’altitude en région parisienne), l’avion de ligne de type Embraer 145 a repris contact avec le contrôle aérien civil”, a précisé par la suite l’armée de l’air.

La détonation peu avant midi a notamment été entendue sur un des courts de tennis de Roland-Garros, lors du match opposant le Suisse Stanislas Wawrinka à l’Allemand Dominik Köpfer.

“Un bruit très important a été entendu à Paris et en région parisienne. Il n’y a pas d’explosion, il s’agit d’un avion de chasse qui a franchi le mur du son. N’encombrez pas les lignes de secours !”, a annoncé la préfecture de police de Paris sur Twitter.

Selon la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), l’avion ayant perdu le contact est un Embraer 145 de la compagnie Amelia (Aero4M) qui effectuait une liaison entre Brive et Saint-Brieuc et/ou un Falcon 50 d’une compagnie brésilienne privée sur un vol entre le Cap Vert et Bruxelles.

Une enquête est en cours auprès des deux compagnies pour comprendre les raisons de cette perte de communication.

En 2019, dans le cadre de sa mission permanente de “police du ciel”, l’armée de l’air a fait face à 450 situations anormales, dont 210 ont nécessité une intervention d’avions de chasse ou d’hélicoptères, précise le commandement de la Défense aérienne et des opérations aériennes.

Tangi Salaün, Laurence Frost, Jean-Philippe Lefief et Claude Chendjou; édité par Jean-Stéphane Brosse, Blandine Hénault et Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up