for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Haut-Karabakh: Macron juge les déclarations turques "inconsidérées et dangereuses"

Le président Emmanuel Macron a qualifié mercredi d'"inconsidérées" et de "dangereuses" les déclarations turques sur le conflit en cours entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan au Haut-Karabakh. /Photo prise le 30 septembre 2020/REUTERS/Ints Kalnins

RIGA (Reuters) - Le président Emmanuel Macron a qualifié mercredi d’”inconsidérées” et de “dangereuses” les déclarations turques sur le conflit en cours entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh.

“Je le dis en particulier à l’égard de l’Arménie : la France (...) demeure extrêmement préoccupée des messages guerriers que la Turquie a eus ces dernières heures, au fond décomplexant l’Azerbaïdjan dans ce qui serait une reconquête du Nord-Karabakh : ça, nous ne l’accepterons pas”, a dit le président français lors d’une conférence de presse à Riga aux côtés du Premier ministre letton.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont mutuellement accusés mardi d’avoir ouvert le feu sur des positions éloignées du Haut-Karabakh, où les combats se sont poursuivis pour la troisième journée consécutive, et ont exclu à ce stade des pourparlers de paix malgré les pressions internationales.

“À ce stade, nous n’avons pas en propre d’éléments qui nous permettent de parler d’une régionalisation du conflit et d’attribuer l’ensemble des actes”, dit Emmanuel Macron.

Il a dit son intention de parler mercredi au président russe Vladimir Poutine et jeudi au président américain Donald Trump, qui coprésident avec la France le groupe de Minsk sur le conflit au Haut-Karabakh.

Ardee Napolitano avec Elizabeth Pineau à Paris, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up