for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Si Strasbourg est délaissée au profit de Bruxelles, "on est foutu", dit Macron

Le Parlement européen ne doit pas se contenter de se réunir à Bruxelles et il doit revenir dès octobre à Strasbourg, a plaidé mardi le président français Emmanuel Macron devant des étudiants de Vilnius, en Lituanie. /Photo prise le 28 septembre 2020/REUTERS/Ints Kalnins

PARIS (Reuters) - Le Parlement européen ne doit pas se contenter de se réunir à Bruxelles et il doit revenir dès octobre à Strasbourg, a plaidé mardi le président français Emmanuel Macron devant des étudiants de Vilnius, en Lituanie.

“En ce moment je défends mordicus l’idée que le Parlement européen doit se réunir à Strasbourg, parce que si on accepte que le Parlement européen ne se réunisse qu’à Bruxelles, on est foutu parce que dans 10 ans, tout sera à Bruxelles”, a dit Emmanuel Macron.

“L’Europe ce n’est pas cette idée-là, c’est d’aller respecter chacun et d’aller justement au devant de l’autre”, a-t-il ajouté.

Dans un courrier adressé au président du Parlement européen, Davide Sassoli, Emmanuel Macron l’a appelé à reprogrammer dès le mois d’octobre des séances plénières de l’assemblée législative à Strasbourg, où les eurodéputés n’ont plus siégé depuis sept mois pour cause d’épidémie de coronavirus.

“Vous avez pris la décision de ne pas tenir la session plénière de septembre à Strasbourg, siège du Parlement européen auquel la France est indéfectiblement attachée. Cette décision, la France la déplore profondément”, a écrit le chef de l’Etat français dans ce courrier daté du 23 septembre, et révélé dimanche par les Dernières nouvelles d’Alsace.

Michel Rose; version française Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up