for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus/USA: Trump promet la distribution de 150 millions de tests rapides

Donald Trump, sous le feu des critiques pour sa gestion de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, a annoncé lundi que le gouvernement fédéral fournirait aux Etats du pays 150 millions de tests de dépistage rapides au SARS-CoV-2. /Photo prise le 28 septembre 2020/REUTERS/Carlos Barria

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump, sous le feu des critiques pour sa gestion de l’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, a annoncé lundi que le gouvernement fédéral fournirait aux Etats du pays 150 millions de tests de dépistage rapides au SARS-CoV-2.

Lors d’une conférence de presse dans la roseraie de la Maison blanche, le président américain, entouré du vice-président Mike Pence et de son conseiller sur l’épidémie Scott Atlas, a prévenu que cette mesure pourrait conduire à une hausse du nombre des infections.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché par la crise sanitaire avec plus de sept millions de cas de contamination et près de 205.000 décès.

Donald Trump a précisé que 50 millions de masques seraient distribués aux “communautés les plus vulnérables”, dont les maisons de retraite, et 100 millions aux Etats et territoires afin de “soutenir leurs efforts visant à rouvrir leurs économies et leurs écoles immédiatement et aussi rapidement que possible”.

Le Dr Anthony Fauci et sa collègue le Dr Deborah Birx, deux membres de la cellule de gestion de l’épidémie, ainsi que le directeur des Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC), Robert Redfield, n’étaient pas présents à l’événement organisé à la Maison blanche.

Il y a deux semaines, Trump s’était irrité de propos tenus par Redfield lors d’une audition au Congrès, le directeur des CDC ayant déclaré que le port du masque pourrait se révéler aussi important qu’un vaccin.

La récente nomination de Scott Atlas à la cellule de gestion de l’épidémie a été très critiquée également par Redfield. “Tout ce qu’il dit est faux”, a déclaré le directeur des CDC vendredi dernier, dans un avion qui le menait d’Atlanta à Washington, comme l’a rapporté NBC.

Interrogé par CNN lundi, Anthony Fauci s’est dit préoccupé que Scott Atlas transmette parfois à Donald Trump des informations erronées, “sorties de leur contexte ou factuellement incorrectes” sur l’épidémie.

Steve Holland, Andrea Shalal; version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up