for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Trois femmes en lice sur cinq candidats pour diriger l'OMC

Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, a annoncé vendredi l'institution basée à Genève. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

GENÈVE (Reuters) - Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, a annoncé vendredi l’institution basée à Genève.

L’organisation doit remplacer le brésilien Roberto Azevedo qui a démissionné en août dernier, un an avant la fin de son mandat. La présence d’une femme ou d’une personnalité africaine à sa tête serait une première dans l’histoire de l’OMC.

Les cinq candidats toujours en lice sont la ministre kenyane Amina Mohamed, l’ancien ministre des Finances nigérian Ngozi Okonjo-Iweala, la ministre du Commerce de la Corée du Sud Yoo Myung-hee, le saoudien Mohamed el Touwaidjiri et l’ancien ministre britannique Liam Fox.

Le successeur de Roberto Azevedo sera confronté à des sérieux défis dans un contexte de tensions internationales, en particulier entre les Etats-Unis et la Chine, - et de montée du protectionnisme sur fond de ralentissement économique lié à la pandémie de coronavirus.

Le deuxième tour, qui devrait se tenir du 24 septembre au 6 octobre, verra le nombre de candidats réduit à deux, l’OMC souhaitant nommer un successeur d’ici début novembre.

Cependant, la tenue de l’élection présidentielle américaine le 3 novembre prochain pourrait retarder l’élection, selon des experts et des représentants de l’OMC.

Avec Philip Blenkinsop, version française Olivier Cherfan, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up