for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Brexit: L'UE accélère ses préparatifs pour un "no-deal", selon Barnier

L'Union européenne accélère ses préparatifs pour une éventuelle sortie sans accord du Royaume-Uni à la fin de l'année, a déclaré jeudi Michel Barnier (en photo) à l'issue de la huitième session de négociations entre Bruxelles et Londres, qui a déçu sur de nombreux fronts, selon le négociateur en chef européen. /Photo prise le 21 août 2020/REUTERS/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - L’Union européenne accélère ses préparatifs pour une éventuelle sortie sans accord du Royaume-Uni à la fin de l’année, a déclaré jeudi Michel Barnier à l’issue de la huitième session de négociations entre Bruxelles et Londres, qui a déçu sur de nombreux fronts, selon le négociateur en chef européen.

Michel Barnier a estimé que l’UE avait fait preuve de souplesse face aux exigences britanniques concernant la pêche, la Cour de justice et d’autres dossiers.

“Cependant, le Royaume-Uni ne s’est pas engagé de manière réciproque sur les principes et les intérêts fondamentaux de l’UE”, a regretté l’ancien ministre français.

“Des divergences significatives demeurent dans des domaines d’intérêt essentiels pour l’UE”, a-t-il ajouté.

Les discussions sur le Brexit sont entrées dans une nouvelle crise depuis que le gouvernement britannique a présenté mercredi un projet de loi remettant en cause certains aspects de l’accord de retrait conclu en janvier par les deux parties.

Michel Barnier a déclaré que ses interlocuteurs britanniques avaient ignoré les appels de l’UE à des règles équitables en matière de concurrence ainsi qu’au respect des normes de l’UE en matière d’environnement, de climat et de conditions de travail.

Il a ajouté que le Royaume-Uni ne s’était pas assez engagé à trouver des mécanismes de résolution des différends.

“Personne ne doit sous-estimer les conséquences pratiques, sociales et économiques d’un scénario sans accord”, a prévenu Michel Barnier, en précisant que son équipe garderait le contact avec les négociateurs britanniques, dirigés par David Frost, dans les prochains jours.

“Dans le même temps, l’UE accélère son travail de préparation afin d’être prête à tous les scénarios le 1er janvier 2021”, a-t-il souligné, en référence à la date à laquelle s’achève la période de transition post-Brexit.

Gabriela Baczynska; version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up