for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus: Macron veut donner de la visibilité sans céder à la panique

PARIS (Reuters) - Les décisions du gouvernement face à la résurgence de l’épidémie de coronavirus ne dépendront pas seulement des considérations scientifiques, a déclaré jeudi Emmanuel Macron à la veille d’un nouveau conseil de défense consacré à la crise sanitaire, ajoutant qu’il ne fallait “pas céder à la panique”.

Les décisions du gouvernement face à la résurgence de l'épidémie de coronavirus ne dépendront pas seulement des considérations scientifiques, a déclaré jeudi Emmanuel Macron à la veille d'un nouveau conseil de défense consacré à la crise sanitaire, ajoutant qu'il ne fallait "pas céder à la panique". /Photo prise le 10 septembre 2020/REUTERS/Ludovic Marin

Le chef de l’Etat, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à Ajaccio, était interrogé sur les propos tenus la veille par le président du conseil scientifique COVID-19, Jean-François Delfraissy, qui a déclaré que le gouvernement “allait “être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles (...) dans les huit à dix jours maximum”.

“Je n’ai pas à commenter des propos qui sont tenus par le conseil scientifique”, a répondu Emmanuel Macron, soulignant que la France n’était “ni dans le gouvernement des scientifiques, ni dans le gouvernement de l’à-peu près”.

“Il y a un conseil qui est là, qui donne un avis scientifique, et après il y a des dirigeants qui sont démocratiquement élus qui prennent des décisions”, a-t-il poursuivi, estimant que le conseil scientifique était “dans son rôle” - “qui est technique” - et que le gouvernement serait lui aussi dans le sien - “qui est démocratique, politique au sens plein du terme”.

“Nous aurons au conseil de défense ce vendredi des décisions à prendre (...) pour nous adapter à l’évolution du virus, essayer de ralentir au maximum et de stopper la circulation de celui-ci avec les gestes barrières, avec l’organisation de la vie sociale que nous devons adapter mais je crois que nous devons le faire en permettant de continuer à vivre, c’est-à-dire d’éduquer nos enfants, de soigner les autres pathologies, de protéger les autres patients, d’avoir aussi une vie économique et sociale”, a-t-il dit.

“Ce que je souhaite, c’est donner de la visibilité sur les prochaines semaines par les décisions de demain”, a encore déclaré le président français, appelant à être “exigeants et réalistes sans céder à quelque panique que ce soit”.

“ON NE PEUT JAMAIS RIEN EXCLURE”

Ce nouveau conseil de défense va se tenir alors que les bilans quotidiens communiqués par les autorités sanitaires montrent une nette accélération des nouveaux cas et que le nombre de malades hospitalisés est repassé mercredi soir au-dessus des 5.000 pour la première fois depuis le 11 août.

Jeudi matin, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré qu’on ne pouvait rien exclure dans les mesures pour lutter contre l’épidémie due au nouveau coronavirus, y compris des confinements partiels.

“S’il y a une chose que l’épidémie nous a appris depuis le début, c’est qu’on ne peut jamais rien exclure par principe (...) parce que c’est une maladie qui est nouvelle, qu’on continue à apprendre des choses tous les jours, parce que la situation évolue. Et donc on ne peut pas exclure quoi que ce soit par principe”, a déclaré Gabriel Attal sur BFMTV.

“Cet été, on a eu une situation épidémique très difficile en Mayenne, qui est un cas à part en France. On a pris un certain nombre de mesures, notamment sur les rassemblements de plus de 10 personnes. Je ne dis pas qu’on va faire dans les 29 départements classés rouges, ce qu’on a fait en Mayenne. Je vous dis qu’on ne peut rien exclure”, a-t-il ajouté.

Invité sur RTL, Jean-François Delfraissy a déclaré lui qu’il fallait éviter de revenir à un confinement tout en reconnaissant qu’on ne pouvait exclure des mesures locales de ce type.

Claude Chendjou et Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up