for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Feu vert d'un juge de Boston à l'extradition de deux complices présumés de Carlos Ghosn

Un juge de Boston a donné vendredi son feu vert à l'extradition vers le Japon de deux ressortissants américains soupçonnés d'avoir aidé Carlos Ghosn à s'enfuir au Liban en toute fin de l'année dernière. Michael Taylor (photo), ancien membre des forces spéciales de l'armée de terre, et son fils, Peter, qui résident tous deux dans le Massachusetts, sont accusés par le Japon d'avoir participé à la fuite rocambolesque de l'ancien PDG de Renault et Nissan qui était assigné à résidence à Tokyo dans l'attente de son procès pour malversations financières. /Photo d'archives/REUTERS/Davis County Sherriff's office

BOSTON (Reuters) - Un juge de Boston a donné vendredi son feu vert à l’extradition vers le Japon de deux ressortissants américains soupçonnés d’avoir aidé Carlos Ghosn à s’enfuir au Liban en toute fin de l’année dernière.

Michael Taylor, ancien membre des forces spéciales de l’armée de terre, et son fils, Peter, qui résident tous deux dans le Massachusetts, sont accusés par le Japon d’avoir participé à la fuite rocambolesque de l’ancien PDG de Renault et Nissan qui était assigné à résidence à Tokyo dans l’attente de son procès pour malversations financières.

Le juge fédéral Donald Cabell a rejeté leur demande d’annulation de la procédure d’extradition formellement déposée début juillet par les autorités japonaises et a renvoyé le dossier auprès du département d’Etat, auquel revient la décision.

L’ancien “Béret vert” reconverti dans la sécurité privée et son fils sont détenus depuis le mois de mai dernier.

D’après les procureurs fédéraux, les deux hommes auraient reçu plus de 1,3 million de dollars de la famille Ghosn en échange de leurs services.

Nate Raymond; version française Henri-Pierre André, édité par Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up