for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Japon: Accord au PLD sur un vote au format réduit pour la succession d'Abe

TOKYO (Reuters) - Le secrétaire général du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, est donné favori pour devenir le prochain Premier ministre après la décision de la direction du Parti libéral démocrate (PLD) de procéder à un vote simplifié pour désigner son président, une procédure qui l’avantage.

Slideshow ( 2 images )

Le PLD doit désigner le 14 septembre le successeur de Shinzo Abe, qui a annoncé vendredi sa démission du poste de Premier ministre pour raisons de santé. Seuls les élus du parti aux deux chambres du parlement et les responsables des sections locales pourront participer à ce scrutin.

Le vainqueur de ce vote sera pratiquement assuré d’être nommé Premier ministre puisque le PLD est majoritaire à la chambre basse du Parlement japonais.

Sans procédure simplifiée, le processus de remplacement de Shinzo Abe nécessiterait deux mois de préparatifs et aurait un impact sur le budget et les décisions à prendre pour enrayer la crise sanitaire liée au coronavirus, a dit le président du conseil général du PLD, Shunichi Suzuki, lors d’un point de presse à l’issue d’une réunion du conseil.

Yoshihide Suga, proche de Shinzo Abe, dispose du soutien de plusieurs membres influents au sein du PLD et de la principale aile du parti, selon les médias.

Le secrétaire général du gouvernement n’a pas annoncé publiquement sa candidature à la succession de Shinzo Abe mais il a fait savoir en privé qu’il allait se porter candidat, a dit une source à Reuters.

Plusieurs médias locaux ont rapporté que Yoshihide Suga avait prévu d’officialiser sa candidature mercredi et d’annoncer son intention de poursuivre la politique engagée par Shinzo Abe, notamment en matière économique.

Yoshihide Suga, âgé de 71 ans, été nommé par Shinzo Abe en 2012 au poste qu’il occupe actuellement et qui fait de lui le principal porte-parole du gouvernement.

L’ancien ministre de la Défense Shigeru Ishiba et l’ancien ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida ont annoncé mardi leurs candidatures à la présidence du PLD. L’actuel chef de la diplomatie, Toshimitsu Motegi, a indiqué pour sa part n’avoir pas encore pris sa décision.

Le ministre de la Défense Taro Kono a quant à lui décidé de renoncer à la course à la présidence du parti, selon Kyodo News.

La décision du conseil général du PLD d’exclure du vote les membres de la base du parti avantage Yoshihide Suga alors que son rival Shigeru Ishiba est plus populaire auprès des électeurs.

Lors de l’annonce de sa candidature, Shigeru Ishiba, populaire parmi les électeur du PLD, a jugé “très regrettable” et préjudiciable pour la démocratie que tous les membres du parti ne puissent pas voter pour désigner leur président.

Fumio Kishida, un temps considéré comme le successeur probable de Shinzo Abe, a estimé pour sa part que le changement de format était conforme aux règles du mouvement.

Le président du conseil général du PLD, Shunichi Suzuki, a déclaré de son côté que la décision avait été prise à l’unanimité.

avec Elaine Lies, Kiyoshi Takenaka, Linda Sieg, David Dolan, Chris Gallagher et Tomo Uetake; version française Jean Terzian et Claude Chendjou, édité par Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up