for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Enquête pour injures racistes après l'article de Valeurs actuelles sur Obono

Le parquet de Paris a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête pour injures à caractère raciste après la publication dans le journal Valeurs actuelles d'un article et d'illustrations représentant la députée Danièle Obono (photo) en esclave. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête pour injures à caractère raciste après la publication dans le journal Valeurs actuelles d’un article et d’illustrations représentant la députée Danièle Obono en esclave.

“A la suite de la publication le 27 août 2020 de l’article intitulé ‘Obono l’Africaine’ dans le journal Valeurs Actuelles, le procureur de la République de Paris a ouvert ce jour une enquête du chef d’injures à caractère raciste”, écrit le parquet dans un communiqué, en précisant que les investigations étaient confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ).

Danièle Obono, députée de Paris, a reçu le soutien de la classe politique française à la suite de la parution de cet article, qualifié par le Premier ministre Jean Castex de “publication révoltante” méritant “une condamnation sans ambiguïté”.

Le journal a rejeté “fermement” les accusations de racisme à son encontre, tout en présentant des excuses à la députée La France Insoumise.

Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up