for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Allemagne: La police disperse une manifestation contre les mesures sanitaires

BERLIN (Reuters) - La police allemande a dispersé samedi une manifestation de plusieurs milliers de personnes contre les restrictions imposées face à l’épidémie de coronavirus et procédé à 300 interpellations, les participants n’ayant pas respecté les consignes en matière de distanciation sociale et de port du masque.

La police allemande a dispersé samedi une manifestation de plusieurs milliers de personnes rassemblées à Berlin pour dénoncer les restrictions imposées face à l'épidémie de nouveau coronavirus, les participants n'ayant pas respecté les ordres en matière de distanciation sociale et de port du masque. /Photo prise le 29 août 2020/REUTERS/Christian Mang

Quelque 38.000 personnes ont participé à différents rassemblements organisés à Berlin et la police a signalé des incidents isolés alors que le nombre des contaminations repart à la hausse en Europe et la frustration d’une partie de la population face aux mesures sanitaires prend de l’ampleur.

A Paris, une manifestation contre le port du masque obligatoire a réuni environ 200 personnes place de la Nation, selon un journaliste de Reuters sur place.

Plusieurs centaines de manifestants se sont aussi rassemblés à Londres, sur Trafalgar Square, pour qualifier le coronavirus de mystification et réclamer la levée des restrictions imposées dans le cadre de la crise sanitaire.

“Malheureusement, nous n’avons pas d’autre option”, a écrit la police de Berlin sur Twitter. “Toutes les mesures prises jusqu’à présent n’ont pas conduit au respect des conditions.”

Plusieurs milliers de personnes étaient toujours réunies dans la soirée dans un rassemblement organisé près de la Porte de Brandebourg, dans le centre de la capitale allemande, certaines personnes lançant des pierres et des bouteilles.

La police a interpellé environ 200 manifestants, a déclaré le ministre de l’Intérieur de Berlin Andreas Geisel, décrivant ce groupe comme “extrémiste”. Plusieurs policiers ont été blessés.

Les forces de l’ordre allemandes, qui avaient mobilisé 3.000 agents, s’étaient préparées à de possibles violences en raison des appels lancés sur les réseaux sociaux pour inciter les personnes mécontentes à travers l’Europe à venir participer à ce rassemblement à Berlin.

Sur quelques pancartes brandies par la foule dans le centre de la capitale allemande, on pouvait lire des slogans tels que “Arrêtez les mensonges sur le coronavirus” ou “Merkel doit partir”.

Plusieurs pays d’Europe, dont la France et l’Allemagne, sont confrontés à une augmentation des cas quotidiens de contamination par le nouveau coronavirus depuis plusieurs semaines.

En France, cette nouvelle poussée de l’épidémie a conduit de nombreuses municipalités, dont celles de Paris, Toulouse et Marseille, à rendre le port du masque obligatoire dans l’espace public.

Elke Ahlswede, Christian Götz et Sabine Ehrhardt à Berlin; avec Tom Sims à Francfort et Yiming Woo à Paris, version française Jean Terzian, Bertrand Boucey et Gwénaëlle Barzic

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up