for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronavirus: Le port du masque obligatoire dans tout Paris dès vendredi matin

Le port du masque en extérieur sera obligatoire à partir de vendredi matin dans tout Paris et dans les trois départements de la proche banlieue (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) pour tenter d'enrayer la propagation du nouveau coronavirus, ont annoncé jeudi les préfectures de ces territoires. /Photo prise le 27 août 2020/REUTERS/Christophe Archambault

PARIS (Reuters) - Le port du masque en extérieur sera obligatoire à partir de vendredi matin dans tout Paris et dans les trois départements de la proche banlieue (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) pour tenter d’enrayer la propagation du nouveau coronavirus, ont annoncé jeudi les préfectures de ces territoires.

“A compter du vendredi 28 août, à 08h00, le port du masque sera obligatoire pour tous les piétons circulant dans les espaces publics, les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non”, est-il écrit dans un communiqué.

L’obligation du port du masque en extérieur s’applique déjà dans certaines zones de Paris depuis début août et le Premier ministre, Jean Castex, avait annoncé jeudi matin qu’elle devrait être étendue à l’ensemble de la capitale, voire en proche banlieue.

“J’ai demandé au préfet de police d’engager une concertation avec la maire de Paris et avec les élus des départements de la petite couronne où il me semble urgent d’agir en matière de port du masque”, a déclaré le chef du gouvernement au cours d’une conférence de presse.

Face à la forte progression des contaminations par le nouveau coronavirus dans la capitale, le préfet de Paris Didier Lallement avait pris un arrêté imposant à partir du 8 août le port du masque en plein air dans des zones où le respect de la distanciation physique est rendu difficile par la forte fréquentation, comme certaines rues, les berges ou encore les marchés et brocantes.

Un second arrêté a étendu cette obligation à partir du 15 août - y compris lors de la pratique sportive - dans des quartiers entiers de la capitale, dont les arrondissements du centre, les Batignolles ou les Champs-Elysées par exemple.

Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros.

Matthieu Protard, Elizabeth Pineau, Bertrand Boucey, Sudip Kar-Gupta, et Myriam Rivet, édité par Jean Philippe Lefief et Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up