for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

L'UE appelle la Biélorussie à abandonner les poursuites contre l’opposition

Le président du Conseil européen, Charles Michel, qui préside les sommets des dirigeants de l'UE, a déclaré vendredi que l'objectif de l'UE est de mettre fin à la violence en Biélorussie, à favoriser le dialogue entre l'Etat, l'opposition et la société, et à contribuer à la prospérité économique du pays. /Photo prise le 19 août 2020/REUTERS/Olivier Hoslet

BRUXELLES (Reuters) - L’Union européenne a appelé vendredi la Biélorussie à abandonner les poursuites pénales lancées cette semaine par Minsk contre un nouveau conseil réunissant les leaders de l’opposition.

Des personnalités de l’opposition biélorusse ont mis en place mardi dernier ce conseil pour négocier une transition démocratique, une décision perçue par le président biélorusse comme une tentative de prise de pouvoir.

“Nous attendons des autorités biélorusses qu’elles renoncent à cette procédure pénale et à ce qu’elles engagent plutôt un dialogue afin d’aboutir à une solution pacifique à cette crise actuelle”, a déclaré Nabila Massrali, porte-parole de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, qui préside les sommets des dirigeants de l’UE, a déclaré le même jour que l’objectif de l’UE est de mettre fin à la violence en Biélorussie, à favoriser le dialogue entre l’Etat, l’opposition et la société, et à contribuer à la prospérité économique du pays.

“L’expérience de l’Ukraine est importante”, a déclaré à Reuters un haut responsable européen, qui a requis l’anonymat.

Il a souligné que personne ne souhaitait voir se reproduire la situation de la révolution ukrainienne de 2014, dite de Maïdan.

“L’UE souhaite soutenir la stabilité, le dialogue entre les autorités, l’opposition et la société au sens large, la prospérité économique sans faire pencher la balance géopolitique entre l’UE et la Russie pour la Biélorussie”, a-t-il souligné.

Gabriela Baczynska, version française Elena Smirnova, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up