for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

L’Unesco dit regretter "vivement" la décision de la Turquie sur Sainte-Sophie

L'Unesco a dit vendredi regretter "vivement" la décision de la Turquie de rétablir le statut de mosquée de l'ex-basilique Sainte-Sophie d'Istanbul, devenue un musée en 1934 et inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'institution des Nations unies. /Photo prise le 2 juillet 2020/REUTERS/Murad Sezer

PARIS (Reuters) - L’Unesco a dit vendredi regretter “vivement” la décision de la Turquie de rétablir le statut de mosquée de l’ex-basilique Sainte-Sophie d’Istanbul, devenue un musée en 1934 et inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’institution des Nations unies.

“La directrice générale de l’Unesco regrette vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, de modifier le statut de Sainte-Sophie”, a annoncé l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture dans un communiqué.

Audrey Azoulay, ajoute l’Unesco, a fait part de sa profonde préoccupation à l’ambassadeur de Turquie auprès de l’institution.

L’Unesco s’inquiète également de la préservation de l’ex-basilique, dont la construction a été achevée en 537.

“Il est important d’éviter toute mesure de mise en oeuvre qui ne serait pas préalablement discutée avec l’Unesco et qui entraînerait des conséquences sur l’accès physique, sur la structure du bâti, sur les biens mobiliers et sur le mode de gestion du site”, a déclaré Ernesto Ottone, directeur général adjoint de l’Unesco pour la culture, cité dans le communiqué.

L’Unesco indique que l’état de conservation du monument sera examiné par le comité du patrimoine mondial à sa prochaine session.

Blandine Hénault, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up