for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

France: Pierre & Vacances renonce à un projet de Center Parc controversé

Le groupe de résidences de loisirs Pierre & Vacances a décidé d'abandonner un projet de construction d'un Center Parc en Isère, dans la commune de Roybon, sur un site occupé par des "zadistes" depuis le lancement des travaux il y a six ans. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Le groupe de résidences de loisirs Pierre & Vacances a décidé d’abandonner un projet de construction d’un Center Parc en Isère, dans la commune de Roybon, sur un site occupé par des “zadistes” depuis le lancement des travaux il y a six ans.

“Depuis plus de dix ans, des procédures judiciaires contestant les autorisations administratives ont fait obstacle à la réalisation du projet”, a déclaré le groupe dans un communiqué diffusé mercredi soir.

“L’autorisation de défrichement, indispensable à sa réalisation, étant devenue caduque, et l’accès du site étant bloqué par des ‘zadistes’ occupant illégalement le terrain depuis 2014, Center Parcs a décidé de se retirer de ce projet”, a ajouté le groupe propriétaire des Center Parcs.

Le projet, dévoilé en 2007, consistait à créer un village de vacances d’un millier de bungalows sur quelque 200 hectares dans la forêt de Chambaran. Il était contesté par des militants opposés aux opérations de déboisement et à la création d’un espace aquatique.

“Le projet a reçu un soutien constant de toutes les collectivités locales pour ses qualités environnementales, ses retombées en termes d’emplois et de revenus et sa capacité à revitaliser et à rééquilibrer le territoire”, a assuré de son côté Pierre & Vacances dans son communiqué.

Rédaction de Paris

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up