June 19, 2020 / 5:47 PM / 25 days ago

Coronavirus: Quatorze décès de plus en France, moins de 10.000 patients hospitalisés

L'épidémie due au coronavirus a fait 14 morts de plus au cours des 24 dernière heures en France, ce qui porte le bilan depuis le 1er mars à 29.617 décès à l'échelle nationale, annonce vendredi la Direction générale de la santé (DGS). /Photo prise le 17 juin 2020/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - L’épidémie due au coronavirus a fait 14 morts de plus au cours des 24 dernière heures en France, ce qui porte le bilan depuis le 1er mars à 29.617 décès à l’échelle nationale, annonce vendredi la Direction générale de la santé (DGS).

Sur ce total, 19.160 décès sont survenus dans les hôpitaux. Les données concernant les Ehpad et autres établissements médico-sociaux seront actualisées mardi prochain. Les derniers chiffres concernant ces établissements, qui remontent à mardi dernier, faisaient état de 10.457 décès.

Le nombre de patients actuellement hospitalisés, qui tombe à son niveau le plus faible depuis le 23 mars, s’élève par ailleurs à 9.970, soit 155 de moins que jeudi. En ce qui concerne les patients en réanimation, ils sont 727 alors qu’il y en avait 752 la veille. Il faut remonter au 17 mars pour retrouver un chiffre de cet ordre.

Santé publique France fait par ailleurs état de 811 cas supplémentaires, ce qui porte le total à 159.452 depuis le début de l’épidémie.

Dans son communiqué, la DGS précise que la Guyane, Mayotte et la Normandie font l’objet d’une “vigilance particulièrement renforcée”.

“En Normandie, le taux de reproduction effectif du virus a sensiblement augmenté cette dernière semaine jusqu’à dépasser le seuil d’alerte fixé à 1,5. Ce chiffre, correspondant au nombre de personnes qu’un cas positif va contaminer, est désormais de 1,6.”

“Cette augmentation (...) s’explique par des opérations de dépistage massives au sein de cette région et par la détection de plusieurs nouveaux cas groupés dans l’agglomération rouennaise, en cours de gestion”, écrit-elle.

“En Guyane, la situation épidémique nécessite des opérations d’évacuation et de renforts humains et techniques en cours de programmation pour anticiper toute surcharge capacitaire et soulager les équipes sanitaires locales.

“A Mayotte, le nombre de cas est élevé, mais la tendance est à la baisse. Les renforts et les évacuations vers la Réunion ont permis d’éviter des tensions majeures.”

Jean-Philippe Lefief, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below