for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Le dernier convoi d'A380 sonne le glas d'une ère de l'aviation

Les résidents d'un village du sud-ouest de la France ont applaudi mercredi le dernier convoi de pièces du plus gros avion du monde, alors qu'Airbus se prépare à construire le dernier A380. /Photo prise le 17 juin 2020/REUTERS/Stéphane Mahé

LEVIGNAC (Reuters) - Les résidents d’un village du sud-ouest de la France ont applaudi mercredi le dernier convoi de pièces du plus gros avion du monde, alors qu’Airbus se prépare à construire le dernier A380.

Des camions transportant trois sections du fuselage se sont frayé un chemin dans les rues de Lévignac avant de rejoindre Toulouse où le dernier superjumbo d’Airbus sera assemblé.

L’arrêt de la production de l’A380 tient à de faibles ventes de l’appareil en comparaison d’avions de plus petite taille tels que l’A350 ou le Boeing 787.

“Ca a fait vivre la région, tous les villages des environs et les personnes qui assemblaient les avions. C’est magnifique”, a déclaré Christiane Inard qui a vu près de 300 convois passer sous ses fenêtres depuis le premier en 2004.

Airbus bénéficie encore de commandes record pour ses plus petits avions mais l’A380 est en perte de vitesse à l’heure où l’aéronautique européen est durement affecté par la crise du coronavirus.

“Ca me fait mal au coeur de voir quelque chose s’arrêter comme ça; c’est difficile pour l’emploi, pour les jeunes”, a ajouté Inard.

Tim Hepher, Stéphane Mahé et Laurence Frost; version française Camille Raynaud

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up