for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

France: Les policiers restent autorisés à utiliser la "clé d'étranglement"

Les policiers français vont pouvoir continuer à utiliser la technique dite de l'étranglement lors des interpellations compliquées jusqu'à ce qu'une nouvelle méthode soit définie, montre une note adressée lundi à ses services par le directeur général de la police nationale (DGPN). /Photo prise le 12 juin 2020/REUTERS/Eric Gaillard

PARIS (Reuters) - Les policiers français vont pouvoir continuer à utiliser la technique dite de l’étranglement lors des interpellations compliquées jusqu’à ce qu’une nouvelle méthode soit définie, montre une note adressée lundi à ses services par le directeur général de la police nationale (DGPN).

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’est heurté à la fronde des syndicats de police après avoir annoncé lundi dernier l’abandon de cette technique d’interpellation sur fond de contestation mondiale contre le racisme et les méthodes policières après la mort aux Etats-Unis de George Floyd, dont le cas a été assimilé en France à celui d’Adama Traoré, décédé en 2016.

Dans sa note, le directeur général de la police nationale confirme que cette méthode ne sera plus enseignée dans les écoles de police. Il annonce qu’un groupe de travail chargé de définir une “technique de substitution” devra rendre ses conclusions avant le 1er septembre prochain.

“Dans l’attente de la définition d’un nouveau cadre et dans la mesure où les circonstances l’exigent (excitation et/ou agressivité de la personne qui résiste physiquement à l’interpellation, menaces à l’égard des policiers ou de tiers par exemple), la technique dite de “l’étranglement” continuera d’être mise en oeuvre avec mesure et discernement et sera remplacée au fur et à mesure de la formation individuelle dispensée, sur la base des résultats du groupe de travail”, écrit Frédéric Veaux.

Le DGPN rappelle en outre que la technique dite de la “prise arrière” pour immobiliser la personne debout ou l’entraîner au sol reste enseignée et appliquée.

Rédaction France, édité par Bertrand Boucey

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up