for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Le gros de l'épidémie de coronavirus est derrière nous, dit Véran

Olivier Véran, le ministre français de la Santé, a estimé lundi que le gros de l'épidémie de coronavirus en France était passé mais a prévenu que le virus n'était "pas mort". /Photo prise le 20 mai 2020/REUTERS/Ian Langsdon

PARIS (Reuters) - Olivier Véran, le ministre français de la Santé, a estimé lundi que le gros de l’épidémie de coronavirus en France était passé mais a prévenu que le virus n’était “pas mort”.

“Le gros de l’épidémie de coronavirus est derrière et nous mettons tout en oeuvre pour surveiller les foyers en France. Le virus n’est pas mort mais nous sommes en mesure de contrôler sa propagation” a-t-il déclaré sur LCI au lendemain de l’annonce par Emmanuel Macron d’une accélération du déconfinement.

La France comptait dimanche 10.881 patients hospitalisés, soit 28 de moins que la veille. Au plus fort de l’épidémie, le pays a compté mi-avril près de 32.000 patients hospitalisés simultanément.

Le nombre des décès s’établit désormais à 29.407, soit 9 de plus que samedi.

Claude Chendjou, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up