for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Londres opte pour des contrôles douaniers par étapes avec l'UE à partir de janvier

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne a annoncé vendredi qu’elle instaurerait des contrôles douaniers par étapes avec l’Union européenne à la fin de la période de transition sur le Brexit pour ne pas pénaliser davantage les entreprises déjà affectées par la crise du coronavirus.

La Grande-Bretagne a annoncé vendredi qu'elle instaurerait des contrôles douaniers par étapes avec l'Union européenne à la fin de la période de transition sur le Brexit pour ne pas pénaliser davantage les entreprises déjà affectées par la crise du coronavirus. /Photo prise le 1er février 2020/REUTERS/Simon Dawson

Renonçant à son projet initial d’instaurer des contrôles douaniers complets sur les marchandises en provenance de l’UE dès le 1er janvier prochain, le gouvernement britannique a précisé que les changements se feront par étapes jusqu’au 1er juillet 2021, ce qui donnera davantage de temps aux entreprises pour régler les formalités administratives.

Les entreprises demandent depuis longtemps au gouvernement britannique de clarifier sa position sur le rétablissement des contrôles aux frontières.

Le Royaume-Uni a quitté officiellement l’UE le 31 janvier dernier mais reste soumis aux règles communautaires actuelles sur une période de transition qui court normalement jusqu’à la fin de l’année, le temps que les deux parties s’entendent sur leur relation future.

Les entreprises achetant des marchandises classiques comme des vêtements et des appareils électroniques en provenance de l’UE devront à partir de janvier tenir un registre de leurs importations mais elles auront six mois pour en faire la déclaration auprès des douanes.

Elles pourront en outre s’acquitter des droits douane seulement au moment de cette déclaration.

Pour les produits d’origine animale et végétale, les formulaires de droits de douane devront être remplis à partir d’avril.

Ce n’est qu’à partir de juillet que les contrôles complets seront instaurés pour tous les types de marchandises et d’importateurs.

Une enveloppe de 50 millions de livres (55 millions d’euros environ) sera consacrée au recrutement, à la formation et l’achat de nouveaux équipements informatiques pour les douanes.

“L’annonce d’aujourd’hui est une étape importante dans la préparation du pays en vue de la fin de la période de transition, mais il reste encore du travail”, a déclaré le ministre du Bureau du cabinet britannique, Michael Gove, cité dans un communiqué.

Le Financial Times avait été le premier à annoncer que la Grande-Bretagne mettrait en place un “régime allégé” de contrôles avec l’UE au 1er janvier.

Certains experts, comme Sam Lowe, chercheur au Center for European Reform, estimaient aussi que le Royaume-Uni n’était pas suffisamment préparé pour sortir de la période de transition, les infrastructures et les effectifs nécessaires au rétablissement des frontières n’étant pas prêts.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen doivent se réunir lundi pour relancer les discussions relatives à l’avenir des relations entre la Grande-Bretagne et l’Union.

avec Kanishka Singh à Bangalore; version française Jean Terzian et Claude Chendjou, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up