for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Le directeur de l'Opéra de Paris partira avant la fin de son mandat

Le directeur de l'Opéra national de Paris, Stéphane Lissner (photo), mettra fin à ses fonctions à la fin de l'année, six mois avant l'échéance prévue de son mandat en juillet 2021, a annoncé jeudi le ministère de la Culture. /Photo d'archives/REUTERS/Martin Bureau

PARIS (Reuters) - Le directeur de l’Opéra national de Paris, Stéphane Lissner, mettra fin à ses fonctions à la fin de l’année, six mois avant l’échéance prévue de son mandat en juillet 2021, a annoncé jeudi le ministère de la Culture.

Des travaux scéniques initialement programmés l’an prochain à l’Opéra Bastille et l’Opéra Garnier vont par ailleurs être avancés à cet été en raison des incertitudes liées à la crise du coronavirus. La programmation à Bastille reprendra fin novembre, celle de l’Opéra Garnier en janvier 2021, précise le ministère dans un communiqué.

Dans un entretien au Monde, Stéphane Lissner explique avoir pris la décision de partir avant la fin de son mandat pour laisser son successeur désigné, Alexander Neef, prendre en main plus rapidement les dossiers urgents qui s’accumulent pour la maison d’art lyrique, en raison notamment de la crise sanitaire.

“Nous ne sommes pas dans une situation de passation normale. Nous affichons 40 millions d’euros de dettes et l’Opéra de Paris est à genoux. Il n’y a pas de transition possible”, déclare Stéphane Lissner, qui a accédé à son poste en 2014.

“Fin 2020, il est probable que l’Opéra de Paris n’aura plus de fonds de roulement. L’urgence de la situation économique va exiger des prises de décision drastiques et immédiates, qui auront un impact social important. Elles ne doivent et ne peuvent être prises que par ceux qui auront les rênes de la maison dans le futur”, ajoute-t-il.

Jean-Stéphane Brosse, édité par Gwénaëlle Barzic

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up