June 10, 2020 / 6:02 PM / 24 days ago

"Il ne méritait pas de mourir pour $20", dit le frère de George Floyd au Congrès

Philonise Floyd. La commission des Affaires judiciaires de la Chambre des représentants a entendu mercredi un des frères de George Floyd qui a demandé à ce que sa mort lors son interpellation par la police ne soit pas vaine et a ajouté qu'il "ne méritait pas de mourir pour 20 dollars". /Photo prise le 10 juin 2020/REUTERS/Greg Nash

WASHINGTON (Reuters) - La commission des Affaires judiciaires de la Chambre des représentants a entendu mercredi un des frères de George Floyd qui a demandé à ce que sa mort lors son interpellation par la police ne soit pas vaine et a ajouté qu’il “ne méritait pas de mourir pour 20 dollars”.

Les images de l’arrestation fatale de George Floyd à Minneapolis le 25 mai ont soulevé une vague de colère contre la police américaine accusée de racisme et de brutalité contre la communauté afro-américaine. Cet homme noir de 46 ans est mort après qu’un policier blanc a pressé son genou sur son cou pendant près de neuf minutes.

Deux semaines après cet évènement qui a créé une onde de choc aux Etats-Unis et à travers le monde, la commission des Affaires judiciaires de la Chambre des représentants tenait mercredi sa première séance officielle pour examiner les questions de brutalités policières et de discriminations raciales.

George Floyd était désarmé lorsqu’il a été interpellé à la sortie d’une épicerie où un employé avait signalé qu’un homme correspondant à sa description avait essayé de payer des cigarettes avec un faux billet.

“George ne faisait de mal à personne ce jour-là. Il ne méritait pas de mourir pour 20 dollars. Je vous le demande, est-ce que c’est ce que vaut, un homme noir, 20 dollars ? Nous sommes en 2020. Assez c’est assez”, a dit Philonise Floyd qui a enterré son frère mardi. “C’est à vous de faire en sorte que sa mort ne soit pas vaine.”

“George a appelé à l’aide et il a été ignoré. Entendez s’il vous plaît l’appel que je vous lance aujourd’hui, les appels de notre famille et les appels résonnant dans les rues du monde entier”, a-t-il ajouté.

La commission va encadrer l’examen de la proposition de loi présentée cette semaine par les démocrates pour combattre la violence policière et les discriminations raciales. Majoritaires à la Chambre des représentants, ils espèrent soumettre leur texte d’ici le 4 juillet, date symbolique de la Fête de l’indépendance. [nL8N2DL4MF]

D’autres audiences sont prévues la semaine prochaine.

Parallèlement, des élus républicains au Sénat, où le parti présidentiel est majoritaire, travaillent sur un projet de loi concurrent qui doit être publié vendredi et qui met l’accent sur la collecte de données plutôt que sur des modifications de lois. La commission judiciaire du Sénat tiendra sa propre audition mardi prochain. [nL8N2DN4RR]

David Morgan et Richard Cowan; Blandine Hénault pour la version française, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below