June 10, 2020 / 8:56 AM / 24 days ago

Nunez évoque le taser comme alternative à l'étranglement

L'utilisation de pistolets à impulsion électrique, également appelés "tasers", pourrait constituer une solution alternative au recours à la technique dite de l'étranglement lors des interpellations, a déclaré mercredi sur Europe 1 Laurent Nunez (en photo), secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol

PARIS (Reuters) - L’utilisation de pistolets à impulsion électrique, également appelés “tasers”, pourrait constituer une solution alternative au recours à la technique dite de l’étranglement lors des interpellations, a déclaré mercredi sur Europe 1 Laurent Nunez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur.

“C’est une arme intermédiaire qui est très utile pour procéder à des interventions sans contact, donc qui protège les policiers”, a dit Laurent Nunez.

“C’est évidemment une piste de réflexion. (...) C’est une alternative au contact physique”, a-t-il ajouté.

Pour un individu “extrêmement récalcitrant, qui se livre à des violences, vous comprenez bien que les policiers et les gendarmes utilisent tout moyen pour l’interpeller, je dis bien ‘tout moyen’”, a-t-il nuancé.

Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below