for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Paris dément la présence de Juan Guaido à la résidence de France à Caracas

PARIS (Reuters) - Le ministère français des Affaires étrangères a démenti vendredi des informations faisant état de la présence du chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido à la résidence de France à Caracas.

Le ministère français des Affaires étrangères a démenti vendredi des informations faisant état de la présence du chef de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido (photo) à la résidence de France à Caracas. /La photo prise le 10 mars 2020/REUTERS/Manaure Quintero

“M. Juan Guaido ne se trouve pas à la résidence de France à Caracas. Nous l’avons confirmé à plusieurs reprises aux autorités vénézuéliennes”, déclare le Quai d’Orsay dans un communiqué.

“Il n’est pas présent dans nos emprises diplomatiques à Caracas”, a-t-on précisé de source diplomatique à Paris pour écarter toute confusion possible entre ambassade et résidence.

Interrogé par une radio vénézuélienne, et repris notamment par l’AFP, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a affirmé dans la nuit que l’opposant se trouvait dans l’ambassade de France à Caracas.

Le ministre vénézuélien, cité sur le site de la station Union Radio, évoque aussi la présence d’un autre opposant, Leopoldo Lopez, dans la résidence de l’ambassadeur d’Espagne.

“C’est une honte pour la diplomatie espagnole et pour la diplomatie française”, ajoute-t-il, espérant que les gouvernements de ces deux pays “respecteront les lois de l’État d’accueil, en l’occurrence le Venezuela, et remettront ces fugitifs à la justice vénézuélienne”.

La France estime que le scrutin de mai 2018 ayant abouti à la réélection de Nicolas Maduro s’est tenu dans des conditions “très controversées”. A l’instar de plus de 50 Etats, elle reconnaît Juan Guaido comme le président légitime du pays dans l’attente de nouvelles élections.

A plusieurs reprises, le ton est monté entre Caracas et Paris.

Le mois dernier, des diplomates ont rapporté que l’eau et l’électricité avaient été coupées à la résidence de l’ambassadeur de France à Caracas, Romain Nadal, que Maduro a accusé à plusieurs reprises de s’ingérer dans les affaires intérieures du Venezuela.

Le ministère français des Affaires étrangères avait alors convoqué l’ambassadeur du Venezuela à Paris pour qu’il relaie une “ferme condamnation des mesures prises ces derniers jours venant porter atteinte au fonctionnement normal de notre représentation diplomatique à Caracas”.

John Irish; version française Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up