for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Le Japon lève l'état d'urgence à Tokyo, relance supplémentaire en vue

Slideshow ( 2 images )

TOKYO (Reuters) - Le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé lundi la levée dans la journée de l’état d’urgence sanitaire à Tokyo et dans les quatre autres préfectures du Japon où cette mesure d’exception était encore en vigueur pour faire face à l’épidémie liée au coronavirus.

Le confinement a déjà été assoupli le 14 mai dans une grande partie du Japon du fait du déclin du nombre de nouvelles contaminations mais ces cinq régions restaient encore sous surveillance.

La propagation du coronavirus sera toujours suivie dans ces zones et l’état d’urgence sanitaire pourrait de nouveau être instauré en cas d’accélération des contaminations, a précisé Shinzo Abe lors d’une conférence de presse.

Le Premier ministre a précisé que le Japon était parvenu à contrôler la propagation du coronavirus en un mois et demi mais que le retour à la vie normale prendrait beaucoup de temps, avec la nécessité persistante de maîtriser le risque d’infection.

Pour soutenir une économie nippone qui devrait enregistrer cette année une récession sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale, les autorités japonaises ont déjà mobilisé 200.000 milliards de yens (environ 1.700 milliards d’euros), a précisé Shinzo Abe.

Selon le quotidien économique Nikkei, le gouvernement envisagerait un nouveau plan de relance de plus de 100.000 milliards de yens, principalement sous la forme de programmes d’aide financière destinée aux entreprises.

Ce plan, qui doit être financé par un second budget additionnel pour l’exercice fiscal actuel débuté en avril, porterait la réponse économique du Japon à la crise sanitaire à environ 40% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

Le gouvernement doit approuver ce budget lors d’un conseil des ministres prévu mercredi.

Quelque 17.000 cas d’infection et 825 décès ont été enregistrés au Japon depuis le début de l’épidémie.

Leika Kihara et Kaori Kaneko; version française Jean Terzian et Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up