for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Chloroquine: Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

Le ministre de la Santé Olivier Véran (en photo) a annoncé samedi saisir le Haut conseil de la santé publique (HCSP) après la publication dans la revue de santé The Lancet d'une étude concluant à l'inefficacité et aux risques de certains traitements du coronavirus, dont l'hydroxychloroquine. /Photo prise le 20 mai 2020/REUTERS/Ian Langsdon

PARIS (Reuters) - Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé samedi saisir le Haut conseil de la santé publique (HCSP) après la publication dans la revue de santé The Lancet d’une étude concluant à l’inefficacité et aux risques de certains traitements du coronavirus, dont l’hydroxychloroquine.

“J’ai saisi le HCSP pour qu’il l’analyse et me propose sous 48 heures une révision des règles dérogatoires de prescription”, a dit le ministre dans un tweet.

Ce traitement contre le paludisme est au coeur d’une controverse sur ses effets contre le coronavirus.

Le président américain Donald Trump a révélé qu’il prenait le médicament à titre préventif et exhorté les autres à faire de même, mais selon une nouvelle étude publiée dans le Lancet, le produit est lié à un risque accru de décès et d’anomalie du rythme cardiaque chez les patients souffrant du Covid-19 et hospitalisés.

L’étude, qui a porté sur plus de 96.000 personnes, n’a pas établi non plus de bénéfice pour les patients infectés prenant la chloroquine, écrit le magazine.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up