May 23, 2020 / 10:26 AM / 9 days ago

L'Ascension, 1er véritable test du déconfinement

PARIS (Reuters) - Les médecins se sont relayés samedi dans les médias pour inciter les Français à la prudence au coeur du week-end de l’Ascension, premier véritable test du déconfinement en France.

Vue sur la Promenade des Anglais à Nice. Les médecins se sont relayé samedi matin dans les médias pour inciter les Français à la prudence au coeur du week-end de l'Ascension, premier véritable test du déconfinement en France. /Photo prise le 22 mai 2020/REUTERS/Eric Gaillard

Malgré un passage pluvieux et le maintien de la limite des 100 kilomètres, de nombreux Français profitent, ou entendent profiter, du premier week-end prolongé depuis la fin officielle le 11 mai du confinement décrété dans l’Hexagone pour endiguer l’épidémie de coronavirus.

Bison Futé estime que pour ceux qui ont pu faire le pont notamment, le week-end générera une augmentation du niveau de trafic général sur le territoire, et notamment autour des grandes métropoles et des plages qui ont été rouvertes, tout en restant en deçà des niveaux habituels pour cette période.

S’ils comprennent le besoin des habitants de prendre un bol d’air bien mérité, plusieurs médecins ont tenu à rappeler que le virus n’avait pas disparu, même dans les régions classées en vert sur la carte sanitaire bicolore des départements français.

“Je crois que la couleur verte, c’est un mauvais message (en signifiant) que si vous êtes au vert, tout va bien, circulez”, a dit Daniel Scimeca, médecin généraliste, sur CNews. “Il faut que tout le monde soit prudent.”

Le ministère de la santé a annoncé samedi une baisse du nombre de personnes hospitalisées, qui a reculé de 205 en 24 heures. Les données relatives à la mortalité seront actualisées lundi, le week-end férié empêchant une remontée des informations de la part des établissements médico-sociaux.

RÉOUVERTURE DES LIEUX DE CULTE

L’évolution de l’épidémie et du nombre de foyers sera déterminante pour la poursuite de la levée des restrictions dans l’économie et la société française, dès le mois prochain.

Le Premier ministre Edouard Philippe a ainsi précisé que la décision d’organiser le second tour des municipales le 28 juin reste soumise à une clause de revoyure dans deux semaines.

Quant aux quelque 30.000 conseils municipaux (sur un total de 35.000) élus dès le premier tour le 15 mars, ils ont commencé à se réunir ce samedi pour désigner leur maire.

“Salutations républicaines aux maires qui prennent aujourd’hui leurs fonctions dans un moment si particulier pour notre pays. Toute notre gratitude aussi pour ceux qui quittent leurs fonctions. Dans cette crise, les maires sont en 1ère ligne et méritent toute notre reconnaissance”, a écrit sur Twitter le président Emmanuel Macron.

Ce week-end marque aussi la réouverture des lieux de cultes fermés depuis deux mois, officialisée dans la nuit par une mention au Journal officiel qui fait suite à une décision du Conseil d’Etat en début de semaine. Les fidèles devront toutefois observer des règles sanitaires strictes : port du masque, lavage des mains, distances physiques, notamment.

Le monde du sport devra quant à lui se passer du tournoi de tennis de Roland-Garros, qui aurait dû commencer dimanche.

“Aujourd’hui, les signaux vont dans le bon sens, avec une réouverture des commerces. On peut penser que ce sera aussi le cas pour les restaurants et les bars dans les semaines à venir”, a déclaré Guy Forget, directeur du tournoi

Il espère que la compétition, reportée fin septembre-début octobre, pourra se tenir avec le maximum de public, et non à huis clos.

Gilles Guillaume et Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below