for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Neuvième groupe à l'Assemblée? Ndiaye fustige un "contresens politique"

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a déploré mercredi "le ferment de la division" et fustigé "un contresens politique" face aux informations évoquant la formation d'un neuvième groupe de députés qui pourrait priver La République en marche (LaRem), le parti présidentiel, de la majorité absolue à l'Assemblée nationale. /Photo prise le 13 mai 2019/REUTERS/Julien De Rosa

PARIS (Reuters) - La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a déploré mercredi “le ferment de la division” et fustigé “un contresens politique” face aux informations évoquant la formation d’un neuvième groupe de députés qui pourrait priver La République en marche (LaRem), le parti présidentiel, de la majorité absolue à l’Assemblée nationale.

“Si tel était le cas, je ne peux que regretter que le ferment de la division soit à l’oeuvre dans une période qui est exceptionnelle” compte tenu de l’épidémie de coronavirus, a-t-elle déclaré lors du compte rendu du conseil des ministres à l’Elysée.

“Alors même”, a-t-elle poursuivi, “que nous aurons des discussions à avoir à l’intérieur de la majorité évidemment sur ce que sera la fin du quinquennat, sur la manière dont nous relancerons l’activité dans notre pays, sur les réponses que nous aurons à apporter dans la suite de cette crise.”

“Il m’apparaît donc que c’est véritablement là un contretemps, pour ne pas dire un contresens politique”, a-t-elle ajouté.

Selon les Echos qui a révélé l’information vendredi dernier, ce neuvième groupe - baptisé “Ecologie démocratie solidarité” - pourrait compter 58 membres venant d’horizons divers, animés par le désir de “répondre à l’urgence écologique, moderniser la démocratie, réduire les inégalités sociales et territoriales”.

Les députés de l’aile gauche de LaRem Aurélien Taché et Guillaume Chiche pourraient en faire partie, de même que les anciens députés LaRem Matthieu Orphelin et Cédric Villani, candidat dissident à la mairie de Paris, ou encore l’ex-ministre socialiste Delphine Batho, présidente de Génération Ecologie.

Après l’exclusion du parti la semaine dernière de la députée Martine Wonner, qui n’avait pas voté en faveur du plan de déconfinement, le nombre d’élus LaRem et apparentés à l’Assemblée s’élève désormais à 296 - ils étaient 314 en juin 2017 - au Palais Bourbon où la majorité absolue est fixée à 289.

Depuis le début du quinquennat, le camp présidentiel a toutefois pu compter sur le soutien des 46 députés du groupe MoDem, mais certains de ses membres pourraient être eux aussi tentés par l’aventure d’un nouveau groupe.

Marine Pennetier, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up