for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Les résultats intermédiaires de Discovery présentés jeudi, annonce Ndiaye

Les résultats intermédiaires de l'essai clinique Discovery, conduit en Europe pour trouver un traitement efficace contre le coronavirus, seront bien présentés jeudi, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement français Sibeth Ndiaye (en photo), précisant n'avoir aucune information à ce stade sur la teneur de ces résultats./Photo prise le 22 avril 2020/REUTERS/Michel Euler

PARIS (Reuters) - Les résultats intermédiaires de l’essai clinique Discovery, conduit en Europe pour trouver un traitement efficace contre le coronavirus, seront bien présentés jeudi, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement français Sibeth Ndiaye, précisant n’avoir aucune information à ce stade sur la teneur de ces résultats.

“Il n’appartient pas directement au gouvernement de les présenter mais bien à tous les professionels de santé, à tous les scientifiques qui sont à la manoeuvre”, a-t-elle déclaré lors du compte rendu du conseil des ministres à l’Elysée. “Je crois savoir qu’effectivement, le 14 mai, il y aura la présentation de résultats intermédiaires pour lesquels je n’ai pas d’information à ce stade”.

La date du 14 mai avait été annoncée le 4 mai par Emmanuel Macron mais le ministre de la Santé Olivier Véran a semblé plus prudent mardi, évoquant pour sa part des “résultats pour dans quelques jours”.

“Nous, on a inclus un nombre de malades qui correspond à ce qui était attendu”, a-t-il souligné sur BFM TV. “Les autres pays autour de nous, hélas n’ont pas suivi en termes d’étude clinique. Ce qui veut dire que la cohorte, le nombre de malades n’est pas aussi élevé que ce qu’on espérait”.

Lancé le 22 mars, Discovery teste l’efficacité et la sécurité de plusieurs traitements dans la prise en charge des formes sévères de contamination par le nouveau coronavirus, dont l’antipaludéen choloroquine, qui fait l’objet de débats dans la communauté médicale.

Certains patients ont reçu du Remdesivir (un traitement mis au point pour traiter Ebola), d’autres du Kaletra (un antirétroviral utilisé dans le traitement du VIH) seul ou en combinaison avec l’interféron bêta (une protéine produite par l’organisme en réponse aux infections) et un dernier groupe a reçu de la chloroquine.

Marine Pennetier, édité par Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up