May 12, 2020 / 7:22 AM / 24 days ago

Le port du masque dans les transports respecté à 95% en Ile-de-France

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports et Catherine Guillouard, présidente du groupe RATP. Le port du masque de protection face à l'épidémie de coronavirus a été respecté à 95% dans les transports publics en Ile-de-France au premier jour du déconfinement, a annoncé mardi matin le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. /Photo prise le 11 mai 2020/REUTERS/Rafael Yaghobzadeh

PARIS (Reuters) - Le port du masque de protection face à l’épidémie de coronavirus a été respecté à 95% dans les transports publics en Ile-de-France au premier jour du déconfinement, a annoncé mardi matin le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

“On a plus de 95% du respect du port de masque en région parisienne, c’est un tout petit peu moins bien sur les bus mais c’est quand même 90%, c’est une vraie réussite”, a-t-il déclaré sur France Inter.

“Hier (lundi), nous avons eu une cinquantaine de personnes, c’est peu, qui ont refusé de porter le masque, ces personnes ont été reconduites hors du système de transport et c’est normal”, a-t-il ajouté. “Dans les jours qui viennent, nous serons fermes sur l’application.”

Après près de deux mois de confinement, la France a commencé lundi à lever les restrictions de déplacement instaurées le 17 mars en pleine épidémie de coronavirus tout en imposant des règles strictes de distanciation physique et de protocole sanitaire.

Dans les transports publics, le port du masque est obligatoire et les passagers dans la région Ile-de-France doivent en outre disposer d’une attestation de leur employeur ou avoir “un motif impérieux” pour se déplacer pendant les heures de pointe (06H30-09H30 et 16H00-19H00) en semaine.

La journée de lundi, qui cristallisait toutes les inquiétudes, s’est finalement déroulée sans incident majeur, selon la RATP et la SNCF, à l’exception de la ligne 13 à Paris où des retards ont été provoqués en raison de fortes précipitations survenues dans la nuit de dimanche à lundi.

Henri-Pierre André et Marine Pennetier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below