for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Coronvirus: Les Français se préparent à une première phase de déconfinement

PARIS (Reuters) - Près de deux mois après la mise en place en urgence de mesures restrictives visant à limiter la propagation du coronavirus, les Français se préparent pour leur déconfinement lundi, alors que le nombre de décès quotidien liés au COVID-19 est au plus bas sur le territoire.

Près de deux mois après la mise en place en urgence de mesures restrictives visant à limiter la propagation du coronavirus, les Français se préparent pour leur déconfinement lundi, alors que le nombre de décès quotidien liés au COVID-19 est au plus bas sur le territoire. /Photo prise le 10 mai 2020/REUTERS/Charles Platiau

Les commerces non essentiels, qui ont dû fermer leurs portes le 17 mars, début du confinement, pourront reprendre leurs activités lundi, à l’exception des restaurants, cafés et bars, tout en s’assurant que les mesures de distanciation sociale sont bien respectées.

Les Français n’auront plus à se munir de leur attestation de sortie tant qu’ils resteront à 100 kilomètres à vol d’oiseau de leur domicile. Ils pourront se réunir, sans toutefois dépasser le nombre de dix personnes.

“Nous ne sommes pas sortis de la lutte contre ce virus, nous allégeons les conditions de confinement, mais la vie ne peut pas reprendre comme elle était auparavant”, a prévenu dimanche le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur TF1.

La France a enregistré 70 décès supplémentaires en 24 heures dimanche, soit le plus faible bilan quotidien depuis le début du mois d’avril, portant à 26.380 le nombre de décès depuis le 1er mars, selon des données publiées par le Direction générale de la Santé.

Sur ce bilan global, 16.642 personnes sont décédées dans les hôpitaux et 9.738 dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Il s’agit du 5e plus important bilan au monde en matière de mortalité, derrière les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Italie, et l’Espagne.

ÉTALEMENT DES DÉPLACEMENTS

Afin de minimiser l’affluence dans les transports aux heures de pointe, le gouvernement a prévu un étalement des départs et des arrivées des salariés qui ne peuvent exercer en télétravail.

La SNCF prévoit une reprise du trafic à 60% sur le réseau transilien, à 55% pour les TER et 35% pour les TGV. Le trafic pour les Intercités reprendra à 25% et, pour les Eurostars et les Thalys, à 8%. La RATP envisage une reprise de 75% de son offre de transports - métro, bus et tramways.

Le port du masque sera obligatoire tout au long du trajet, sous peine d’une amende de 135 euros. A cette fin, dix millions de masques vont être distribués dans les transports en commun dans les premiers jours du déconfinement, a annoncé vendredi le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Les voyageurs devront être munis d’une attestation employeur pour prendre les transports en commun en Île-de-France entre 6h30 et 10h30 et entre 16h30 et 19h30 ou bien d’un justificatif pour motif impérieux (santé, convocation de justice ou pour accompagner des enfants). L’exécutif promet toutefois une tolérance “pour les premiers jours”.

Près de 86% des écoles devraient rouvrir lundi, pour accueillir environ 1,5 millions d’élèves, à raison de 15 élèves par classe au primaire, selon le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, interviewé par le Journal du Dimanche.

Au total, quatre régions – Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche Comté – restent toujours classées “rouge” dans la carte qui prend en compte trois critères (circulation du virus et tension hospitalière sur les capacités en réanimation et capacité en tests). Le déconfinement est par ailleurs reporté à Mayotte.

Deux nouveaux foyers de contamination ont été découverts durant le week-end en Nouvelle-Aquitaine faisant craindre une recrudescence de l’épidémie, alors que certains pays, comme la Corée du Sud et l’Allemagne voient leur taux de contaminations augmenter à nouveau.et

Le premier a été détecté dans un village de Dordogne à la suite d’un enterrement, le deuxième dans un collège de la Vienne reportant la rentrée des classes. et

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up