for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

France: Hidalgo prévoit l'accueil de 15% des élèves parisiens le 14 mai

La maire de Paris Anne Hidalgo prévoit, dans un entretien au Parisien publié mardi, que les écoles de la capitale seront en mesure d'accueillir 15% des élèves le 14 mai compte tenu des mesures de distanciation physique qui seront en vigueur pour éviter de nouvelles contaminations au coronavirus. /Photo prise le 15 mars 2020/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - La maire de Paris Anne Hidalgo prévoit, dans un entretien au Parisien publié mardi, que les écoles de la capitale seront en mesure d’accueillir 15% des élèves le 14 mai compte tenu des mesures de distanciation physique qui seront en vigueur pour éviter de nouvelles contaminations au coronavirus.

Les établissements scolaires (crèches, écoles, collèges et lycées) sont fermés depuis le 16 mars en France en raison de l’épidémie de coronavirus qui a fait, selon le dernier bilan, plus de 25.000 morts en France depuis le 1er mars.

Le plan de déconfinement du gouvernement prévoit l’ouverture progressive et “sur la base du volontariat” des écoles maternelle et primaire à partir du 11 mai prochain, une échéance qui suscite l’inquiétude des syndicats d’enseignants, des parents d’élèves mais également des élus locaux.

Dans une lettre ouverte publiée dimanche, plus de 300 maires d’Ile-de-France, dont Anne Hidalgo, ont demandé à Emmanuel Macron de reporter la date de réouverture, évoquant un calendrier “intenable” et “irréaliste”.

“On est plutôt sur l’idée d’accueillir le 11 mai tous ceux qu’on accueille déjà depuis le début du confinement, à savoir les enfants des personnels de santé, des pompiers, du personnel municipal, des travailleurs du commerce alimentaire et des services funéraires”, explique la maire socialiste de Paris dans les colonnes du Parisien.

“A partir du 14 mai, nous travaillons sur un dispositif qui élargira ces publics prioritaires aux enfants des personnels de la RATP, aux enfants en situation de handicap ou ceux ayant décroché pendant le confinement”, ajoute-t-elle. “Seront aussi prioritaires les grandes sections de maternelle, CP, et CM2.”

Concernant le nombre d’élèves qui pourront être accueillis, Anne Hidalgo indique ne pas avoir retenu “la jauge de 15 élèves par classe” et prévoit “plutôt de la baisser autour de 10, voire un peu moins pour les maternelles, afin de respecter scrupuleusement les préconisations sanitaires”.

“On estime qu’on devrait accueillir grosso modo pas plus de 15 % des élèves parisiens le 14 mai. Ce sera progressif évidemment”, ajoute-t-elle.

Marine Pennetier, édité par Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up