for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

L'Etat prêt à aider Corsair, aux cotés de l'actionnaire, dit Le Maire

L'Etat français est prêt à soutenir les compagnies aériennes françaises au-delà de l'aide déjà accordée à Air France-KLM, mais les actionnaires de ces entreprises doivent également prendre leurs responsabilités, a déclaré lundi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - L’Etat français est prêt à soutenir les compagnies aériennes françaises au-delà de l’aide déjà accordée à Air France-KLM, mais les actionnaires de ces entreprises doivent également prendre leurs responsabilités, a déclaré lundi le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire.

“Nous suivons de très près la situation de ces compagnies, en particulier par exemple Corsair”, a déclaré Bruno Le Maire à l’occasion d’une séance de questions-réponses en direct avec les internautes sur le réseau social professionnel LinkedIn.

“L’Etat est prêt à aider mais il faut aussi que les actionnaires de Corsair puissent faire leur part du chemin”, a-t-il précisé en évoquant une “responsabilité collective”.

Le groupe d’aviation privé allemand INTRO Aviation est l’actionnaire majoritaire de Corsair, avec 53% du capital. TUI France en possède 27% et les 20% restants sont détenus par une holding des salariés du groupe.

L’Etat français a accordé fin avril une garantie pour des prêts et un prêt d’actionnaire en faveur d’Air France pour un montant total de 7 milliards d’euros, afin d’atténuer l’impact économique de l’épidémie de coronavirus sur la compagnie.

Cette aide a été validée lundi par la Commission européenne.

Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up