for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Toubon dénonce l'accès aux supermarchés refusé à des enfants

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a dénoncé mercredi des cas de refus d'accès opposés à des enfants par des supermarchés invoquant l'épidémie de coronavirus, estimant que de tels comportements portaient atteinte aux droits des parents isolés et à l'"intérêt supérieur" de l'enfant. /Photo prise le 16 mars 2020/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a dénoncé mercredi des cas de refus d’accès opposés à des enfants par des supermarchés invoquant l’épidémie de coronavirus, estimant que de tels comportements portaient atteinte aux droits des parents isolés et à l’”intérêt supérieur” de l’enfant.

“Le Défenseur des droits a eu connaissance de situations dans lesquelles l’accès à des supermarchés a été refusé à des enfants”, peut-on lire dans un communiqué. “Alors que de nombreuses familles sont monoparentales, ces refus ont pour effet soit de rendre impossible l’accès à des biens de première nécessité, soit de porter atteinte à l’intérêt supérieur des enfants en imposant qu’ils soient laissés seuls à la porte du magasin.”

Le refus d’accès des enfants aux magasins d’alimentation ne fait pas partie des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, rappelle Jacques Toubon. “Les magasins d’alimentation ne peuvent donc légalement interdire leur accès aux personnes accompagnées d’un ou de plusieurs enfants, ni demander à ces personnes de laisser leurs enfants à l’entrée du magasin, y compris au niveau des caisses ou à la garde d’un vigile.”

Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up