April 8, 2020 / 10:49 AM / 2 months ago

Coronavirus: Le bilan s'alourdit en Espagne, le patronat s'alarme pour le PIB

Le bilan quotidien des décès dus à l'épidémie de coronavirus a de nouveau augmenté mercredi en Espagne, dont la principale organisation patronale a prévenu que le produit intérieur brut pourrait chuter de 9% cette année si le confinement devait être prolongé au-delà du mois de mai. /Photo prise le 7 avril 2020/REUTERS/Jon Nazca

MADRID (Reuters) - Le bilan quotidien des décès dus à l’épidémie de coronavirus a de nouveau augmenté mercredi en Espagne, dont la principale organisation patronale a prévenu que le produit intérieur brut pourrait chuter de 9% cette année si le confinement devait être prolongé au-delà du mois de mai.

Le ministère de la Santé a annoncé 757 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, après 743 la veille, ce qui porte à 14.555 le nombre de morts liés au nouveau coronavirus.

Salvador Illa, le ministre de la Santé, a toutefois estimé que ces chiffres continuaient de confirmer un ralentissement de l’épidémie car le taux d’augmentation quotidienne des décès, d’environ 5%, est moitié moins élevé qu’à la fin mars.

“Il n’y a pas de bons chiffres quand il s’agit de morts (...) mais nous sommes maintenant dans une phase de ralentissement”, a-t-il souligné.

Le nombre de cas confirmés de contamination a grimpé à 146.690, en hausse de 6.180 par rapport à mardi, a précisé le ministère.

Dans un rapport publié mercredi, la Confédération espagnole des entreprises (CEOE) dit s’attendre à une contraction de l’économie nationale comprise entre -5% et -9% en 2020, en fonction du calendrier de levée des restrictions à l’activité. Jusqu’à 800.000 personnes pourraient se retrouver au chômage, estime-t-elle encore.

La CEOE appelle le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez à déclarer un moratoire sur l’impôt sur les sociétés afin d’assurer un redressement rapide de l’économie.

Selon le scénario le plus optimiste de l’organisation patronale, le produit intérieur brut espagnol pourrait rebondir de 5,2% l’an prochain.

Le gouvernement espagnol anticipe cette année une récession mais n’a pas donné jusqu’à présent d’estimation chiffrée sur l’impact économique de la crise sanitaire liée au COVID-19.

Nathan Allen, Elena Rodriguez, version française Claude Chendjou et Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below