April 2, 2020 / 8:53 PM / 2 months ago

Vers un "contrôle continu complet" pour le baccalauréat

L'examen du baccalauréat ne se déroulera pas dans les conditions normales compte tenu de l'épidémie de coronavirus en cours en France, a déclaré jeudi le Premier ministre Edouard Philippe, précisant que la piste du "contrôle continu le plus complet" était l'un des scénarios privilégiés. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - L’examen du baccalauréat ne se déroulera pas dans les conditions normales compte tenu de l’épidémie de coronavirus en cours en France, a déclaré jeudi le Premier ministre Edouard Philippe, précisant que la piste du “contrôle continu le plus complet” était l’un des scénarios privilégiés.

“Ce qui est à peu près acquis au moment où je vous parle, c’est qu’il n’est pas possible qu’ils (les lycéens) puissent passer l’examen du baccalauréat dans des conditions normales”, a dit le chef du gouvernement sur TF1.

“L’interruption des cours même si elle ne signifie pas l’interruption du travail par les élèves et du travail des enseignants va avoir un impact sur la capacité de chacun à respecter la totalité du programme”, a-t-il ajouté. “Il est donc acquis définitivement que les épreuves du baccalauréat ne pourront pas se dérouler au mois de juin comme elles se déroulent chaque année.”

“Il va falloir organiser les épreuves du bac 2020 d’une façon totalement neuve”, a-t-il poursuivi. “Je crois que c’est sur la piste du contrôle continu le plus complet qu’il va falloir se reposer mais c’est une question sensible.”

Marine Pennetier, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below