for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Des salariés Carrefour exercent leur droit de retrait

La direction de l’hypermarché Carrefour de Vitrolles (Bouches-du-Rhône), dont une partie du personnel a exercé son droit de retrait lundi, a remis aux salariés des masques de protection face à l'épidémie de coronavirus en cours. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

MARSEILLE (Reuters) - La direction de l’hypermarché Carrefour de Vitrolles (Bouches-du-Rhône), dont une partie du personnel a exercé son droit de retrait lundi, a remis aux salariés des masques de protection face à l’épidémie de coronavirus en cours, a-t-on appris de source syndicale.

“Notre direction vient de mettre à notre disposition des masques et nous sommes en train de fixer un protocole de distribution afin que tout se passe dans les meilleures conditions pour la reprise du travail”, a dit à Reuters Reda Longar, délégué CGT de l’hypermarché qui emploie 515 salariés.

Au total, quelque 200 salariés de l’hypermarché - 150 le matin, une quarantaine l’après-midi - ont exercé leur droit de retrait, dénonçant leurs conditions de travail et le manque de protection face à l’épidémie de coronavirus.

La CGT dit avoir recensé 17 cas suspects de contamination parmi le personnel, sept cas avérés dont un en réanimation.

Contactée par Reuters, la direction de Carrefour a fait savoir que ces livraisons de masques faisaient partie d’un vaste plan de réapprovisionnement - deux millions de masques sont arrivés sur le territoire dimanche et étaient en cours de répartition dans l’ensemble des magasins et entrepôts.

Elle a par ailleurs fait état d’un cas de contamination à Vitrolles, précisant que les locaux avaient été désinfectés lorsque le cas avait été porté à sa connaissance.

Marc Leras, avec Caroline Pailliez à Paris

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up