March 17, 2020 / 4:31 PM / 4 months ago

Coronavirus: L'OMS exhorte l'Europe à prendre des mesures "courageuses"

LONDRES (Reuters) - Chaque pays d’Europe doit prendre les mesures “les plus courageuses” possibles pour tenter d’arrêter ou ralentir la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré mardi le directeur européen de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Chaque pays d'Europe doit prendre les mesures "les plus courageuses" possibles pour tenter d'arrêter ou ralentir la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré mardi le directeur européen de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). /Photo prise le 6 février 2020/REUTERS/Denis Balibouse

“L’Europe est l’épicentre de la première pandémie de coronavirus et chaque pays, sans exception, doit prendre les mesures les plus courageuses pour arrêter ou ralentir la circulation du virus”, a dit Hans Kluge lors d’une conférence de presse sur internet.

S’exprimant à l’issue d’une visioconférence entre représentants des ministères de la santé du continent, le médecin belge a appelé tous les pays à se coordonner et à tirer entre eux les leçons de cette crise sanitaire.

“C’est un moment sans précédent”, a souligné Hans Kluge. “Il est important que les pays travaillent ensemble, apprennent les uns des autres et harmonisent leurs efforts.”

Le directeur Europe de l’OMS s’est notamment félicité que le Premier ministre Boris Johnson ait recommandé lundi aux Britanniques de changer totalement de comportement et de cesser tout contact non essentiel. [nL8N2B98UH]

L’Italie, principal foyer en Europe, ainsi que l’Espagne et la France ont déjà pris des mesures radicales de confinement.

Hans Kluge, dont la direction régionale chapeaute 53 pays, de l’Islande à l’Ouzbékistan, a observé que l’épidémie de Covid-19 progressait à un rythme différent selon les pays.

Il a estimé que cela était dû à plusieurs facteurs, notamment démographiques, ce qui l’a amené à présenter quatre phases ou scénarios de propagation: 1) zéro cas de contamination; 2) un premier cas; 3) un premier regroupement de cas (ou “cluster”) et 4) la première preuve d’une transmission communautaire.

“Certains de nos pays membres sont dans un scénario 2 ou 3, beaucoup sont en phase 3 ou 4”, a-t-il insisté.

Hans Kluge a souligné que l’expérience déjà vécue par la Chine ou d’autres pays asiatiques face à l’épidémie montrait que “quand ils sont mis en place rapidement et efficacement”, les tests de dépistage et l’identification des personnes contacts, combinés à des mesures de distanciation sociale et de mobilisation des communautés, pouvaient permettre de “prévenir les infections et sauver des vies”.

version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below