March 14, 2020 / 12:06 PM / 16 days ago

Des "Gilets jaunes" manifestent à Paris malgré le coronavirus

Plusieurs centaines de "Gilets jaunes" ont manifesté samedi à Paris en dépit de l'interdiction de rassemblement de plus de 100 personnes prise par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus en France. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Plusieurs centaines de “Gilets jaunes” ont manifesté samedi à Paris en dépit de l’interdiction de rassemblement de plus de 100 personnes prise par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus en France.

Quelques 400 manifestants - selon une source policière - ont quitté la gare Montparnasse, dans le 14e arrondissement de la capitale, pour rejoindre Bercy en passant par Denfert Rochereau dans le cadre de cette manifestation qui avait été déclarée.

“On devait venir et marquer le coup pour dire à Macron que nous sommes toujours là et que nous n’accepterons pas sa réforme des retraites”, a dit un retraité présent dans le cortège.

En milieu d’après-midi, la police a fait usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes et a annoncé avoir procédé à l’interpellation de 34 “auteurs des troubles constatés le long du cortège”.

“Les forces de l’ordre repoussent actuellement une portion du cortège composée d’individus déterminés qui tentent de poursuivre leur progression sur un itinéraire non déclaré”, a expliqué la préfecture de police sur son compte Twitter.

Au-delà de ce parcours, plusieurs appels à manifester dans d’autres secteurs de Paris avaient également été lancés en dépit de l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes annoncée vendredi par le Premier ministre Edouard Philippe face au coronavirus qui a fait 79 morts en France et contaminé 3.600 personnes.

Publié samedi, l’arrêté précise que cette interdiction peut s’appliquer à “tous les rassemblements de plus de 100 personnes dès lors qu’ils ne sont pas indispensables à la continuité de la vie de la Nation”.

Invoquant le “bon sens”, une des figures du mouvement des “Gilets jaunes”, Maxime Nicolle avait mis en garde dans une vidéo diffusée vendredi les manifestants - “si demain, on manifeste, on va passer pour tout sauf des gens intelligents, on va mettre en danger des gens et se mettre en danger”.

Les organisateurs de deux marches qui étaient également prévues samedi - l’une contre les violences policières et l’autre pour le climat - ont quant à eux annoncé vendredi leur annulation, évoquant l’”évolution rapide de la situation sanitaire”.

Marine Pennetier et John Irish

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below