March 12, 2020 / 11:03 AM / in 5 months

Nouveau conseil de défense coronavirus avant l'allocution de Macron

Un nouveau conseil de défense consacré à l'épidémie de coronavirus se tiendra ce jeudi midi à l'Elysée afin de préparer les décisions qui devraient être annoncées dans la soirée par Emmanuel Macron pour tenter de freiner la propagation du virus en France. /Photo prise le 6 mars 2020/REUTERS/Ludovic Marin

PARIS (Reuters) - Un nouveau conseil de défense consacré à l’épidémie de coronavirus se tiendra ce jeudi midi à l’Elysée afin de préparer les décisions qui devraient être annoncées dans la soirée par Emmanuel Macron pour tenter de freiner la propagation du virus en France.

Ce conseil de défense a été précédé d’une réunion du conseil scientifique autour du chef de l’Etat français, a précisé l’Elysée, insistant sur le fait que les potentielles décisions à venir se fonderaient uniquement sur “des expertises scientifiques”.

Dans la matinée, le Premier ministre Edouard Philippe a de son côté réuni à Matignon, en présence des ministres concernés, les présidents des Assemblées, les présidents des groupes parlementaires, les chefs de partis et les présidents des associations d’élus.

Emmanuel Macron fera pour sa part à 20h00 une déclaration télévisée qui devrait selon l’Elysée être “relativement courte” avec pour objectif de “rassurer et préparer les Français aux prochaines étapes”.

Avec 2.281 cas diagnostiqués et 48 personnes décédées, la France est le deuxième foyer épidémique du coronavirus en Europe, un virus apparu en décembre en Chine avant de se propager à travers le monde, poussant de nombreux pays à adopter des mesures drastiques pour tenter de freiner la contagion.

Dans l’Hexagone, un millier de tests de dépistage du coronavirus sont pratiqués chaque jour selon le ministère de la santé. Les rassemblements de plus de 1.000 personnes ont été interdits tout comme les visites aux personnes âgées en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Le passage au stade 3 de l’épidémie a été jugé “inexorable” par Edouard Philippe début mars, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon évoquant lui un passage “dans les prochains jours”.

L’exécutif a toutefois laissé entendre ces derniers jours qu’il n’entendait pas calquer sa réponse sur celle adoptée en Italie voisine qui a placé en quasi quarantaine le pays et annoncé mercredi la fermeture de tous les commerces (hors santé et alimentation).

Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below