March 10, 2020 / 3:56 PM / 19 days ago

"Voter est sans danger" assure l'exécutif à cinq jours des municipales

PARIS (Reuters) - “Voter est sans danger” : le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est efforcé mardi de rassurer les électeurs avant le premier tour des élections municipales dimanche, en présentant une liste de mesures de précaution sanitaires face à l’épidémie de coronavirus.

"Voter est sans danger" : le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner (en photo) s'est efforcé mardi de rassurer les électeurs avant le premier tour des élections municipales dimanche, en présentant une liste de mesures de précaution sanitaires face à l'épidémie de coronavirus. /Photo prise le 4 mars 2020/REUTERS/Charles Platiau

Grâce à ces mesures, “les élections municipales des 15 et 22 mars pourront se dérouler partout et dans les meilleures conditions sanitaires”, écrit le ministre dans un communiqué. “Une fois de plus, je le répète, voter est sans danger.”

Parmi les mesures dévoilées figure notamment “un nettoyage particulièrement attentif des bureaux de vote avant et après chaque tour de scrutin”. Un point d’eau devra être prévu dans chaque bureau de vote ou à défaut du gel hydro-alcoolique devra être mis à disposition.

L’aménagement de chaque bureau de vote sera quant à lui conçu “de telle manière qu’il évite les situations de promiscuité prolongée” et l’électeur devra pouvoir “être maintenu à une distance” d’un mètre environ de chaque personne, précise le ministère.

Les électeurs sont eux incités à “ramener leur propre stylo d’encre bleue ou noire indélébile pour émarger” et ceux portant un masque chirurgical pourront voter mais uniquement s’il restent identifiables.

Enfin, dans le cas où un maire se trouverait dans l’incapacité ou refuserait de constituer des bureaux de vote dans sa commune, les préfets pourront “se substituer à eux, après mise en demeure, pour désigner des délégués chargés de superviser les opérations de vote.”

Avec 30 morts et 1.606 cas de contamination recensés, la France est le deuxième foyer épidémique de coronavirus - une pneumonie virale apparue en décembre en Chine avant de se propager dans le reste du monde - en Europe après l’Italie.

Des inquiétudes ont été émises ces dernières semaines sur de possibles désistements d’assesseurs - chargés notamment de faire signer les électeurs sur la liste d’émargement et d’estampiller la carte électorale - et un fort taux d’abstention lors des municipales.

Selon un sondage Ifop publié dimanche, 28% des électeurs envisageraient de ne pas se rendre aux urnes dimanche, dont 16% qui se disent “certains” de ne pas se déplacer en raison des risques de contagion.

En 2014, lors des dernières municipales, le taux d’abstention avait atteint un record sous la Ve République avec 36,45% au premier tour et 37,87% au second tour.

Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below