February 20, 2020 / 6:22 AM / 2 months ago

Coronavirus: Déclin des nouveaux cas en Chine, deux décès signalés au Japon

PEKIN (Reuters) - La Chine a fait état jeudi d’une forte diminution du nombre quotidien de cas supplémentaires de contamination au coronavirus, dont le bilan hors de Chine continentale s’est alourdi avec le décès de deux passagers du navire de croisière placé en quarantaine dans le port japonais de Yokohama.

La Chine a fait état jeudi d'une forte diminution du nombre quotidien de cas supplémentaires de contamination au coronavirus, dont le bilan hors de Chine continentale s'est alourdi avec le décès de deux passagers du navire de croisière placé en quarantaine dans le port japonais de Yokohama. /Photo prise le 20 février 2020/REUTERS/Aly Song

Un couple d’octogénaires - un homme de 87 ans et une femme de 84 ans - qui se trouvait à bord du Diamond Princess est mort à cause du virus, ce qui porte à 10 le nombre de cas mortels hors de Chine continentale.

Deux patients sont morts en Iran, ont annoncé mercredi des représentants iraniens.

La Corée du Sud a annoncé de son côté 23 nouveaux cas de contamination liés à des offices religieux à Daegu. Il y a désormais 82 personnes infectées par le virus dans le pays.

Le maire de Daegu, Kwon Young-jin, a demandé aux 2,5 millions d’habitants de la ville de rester chez eux. Au moins 90 personnes ayant assisté aux services religieux, sur un millier de personnes, présentent des symptômes du coronavirus.

“Nous sommes face à une crise sans précédent”, a déclaré Kwon à la presse. “Nous comptons faire passer des tests à tous les fidèles de cette église.”

Des scientifiques qui ont étudié en Chine les prélèvements pharyngés et nasaux de 18 patients infectés par le virus ont dit qu’il agissait davantage comme la grippe que comme les coronavirus parents, et qu’il pouvait être transmis par des personnes contaminées ne présentant pas encore de symptômes.

Les résultats préliminaires de ces tests, publiés mercredi par le New England Journal of Medicine, suggèrent que le nouveau coronavirus pourrait se propager plus facilement qu’on ne pensait.

“Si c’est confirmé, c’est très important”, a déclaré Gregory Poland, chercheur à la clinique Mayo dans le Minnesota, qui n’a pas été impliqué dans cette étude.

LE DÉBARQUEMENT DU DIAMOND PRINCESS SE POURSUIT

Alors que les derniers bilans communiqués en Chine continentale laissent à penser que l’épidémie ralentit, il est difficile de déterminer dans quelle mesure le déclin du nombre de nouveaux cas de contamination quotidiens relève de la nouvelle méthode de diagnostic ou d’une baisse réelle du nombre d’infections.

Les autorités chinoises considèrent désormais qu’un cas de contamination est confirmé après analyse génétique et non plus seulement à l’aide de radiographie des poumons.

L’épidémie a causé 114 décès supplémentaires mercredi en Chine continentale, ont rapporté jeudi les autorités sanitaires locales, ce qui porte à 2.118 le nombre de décès causés par le virus dans le pays.

Dans son bilan quotidien, la Commission nationale de la santé a fait état jeudi de 394 nouveaux cas de contamination, contre 1.749 la veille. Au total, 74.576 personnes ont contracté la maladie en Chine continentale depuis son apparition.

“Nous sommes encouragés par cette tendance, mais ce n’est pas le moment de faire preuve de complaisance”, a commenté le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), lors d’un point de presse à Genève. Soulignant le très faible nombre de cas recensés hors de Chine, Tedros Adhanom Ghebreyesus a toutefois estimé qu’il “pourrait ne pas le rester très longtemps”.

Au Japon, le gouvernement fait face à d’importantes critiques pour sa gestion de l’épidémie sur le navire de croisière Diamond Princess, plus important foyer de contamination hors de Chine continentale.

Un groupe d’environ 500 passagers a débarqué mercredi et 600 Japonais et étrangers devaient quitter à leur tour jeudi le bateau, placé en quarantaine le 3 février dans le port de Yokohama, près de Tokyo.

Le Diamond Princess, navire du croisiériste américain Carnival Corp, transportait initialement 3.700 passagers et membres d’équipage. La plupart des personnes contaminées avaient été préalablement transférées dans des hôpitaux.

La Chine a fait état jeudi d'une forte diminution du nombre quotidien de cas supplémentaires de contamination au coronavirus Covid-19, dont le bilan hors de Chine continentale s'est alourdi avec le décès de deux passagers du navire de croisière placé en quarantaine dans le port japonais de Yokohama et d'une personne en Corée du Sud. /Photo prise le 20 février 2020/REUTERS/Tingshu Wang

Plusieurs centaines de passagers évacués mercredi du bateau ont à nouveau été placés en quarantaine une fois arrivés dans leurs pays respectifs, l’Australie et Hong Kong ayant par exemple décidé d’isoler leurs ressortissants pendant deux semaines supplémentaires.

Alors même que débutait le débarquement des passagers mercredi, les autorités japonaises ont confirmé 79 cas supplémentaires à bord du Diamond Princess, ce qui porte à 621 le nombre de personnes atteintes. D’après la télévision japonaise, 27 patients sont dans un état grave.

En Chine, les autorités de la province du Hubei ont ordonné jeudi aux entreprises de ne pas reprendre leurs activités avant le 11 mars. La reprise du travail était jusqu’ici fixée au 21 février.

Ryan Woo, avec Linda Sieg et Chang-Ran Kim à Tokyo, Sangmi Cha à Séoul, Julie Steenhuysen à Chicago; version française Jean Terzian et Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Stéphane Brosse et Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below