January 26, 2020 / 10:43 AM / 5 months ago

Coronavirus: Le bilan de l'épidémie en Chine porté à 56 morts

SHANGHAI (Reuters) - Cinquante-six personnes infectées par le coronavirus en Chine sont mortes depuis que l’épidémie s’est déclarée le mois dernier dans la ville de Wuhan, dans le centre du pays, selon le dernier bilan rapporté dimanche par la télévision officielle chinoise.

Cinquante-six personnes infectées par le coronavirus en Chine sont mortes depuis que l'épidémie s'est déclarée le mois dernier dans la ville de Wuhan, dans le centre du pays, selon le dernier bilan rapporté dimanche par la télévision officielle chinoise. /Photo prise le 26 janvier 2020/REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

D’après le bilan arrêté samedi soir, 1.975 cas de contamination ont été recensés dans le pays, a indiqué la chaîne CCTV, soit quelque 600 patients supplémentaires par rapport à la veille.

Le président Xi Jinping, qui a réuni samedi un politburo exceptionnel, a reconnu que le pays faisait face à une “situation sérieuse”, avec une accélération de la propagation du virus.

Si la quasi-totalité des cas ont été signalés en Chine, le coronavirus a aussi été détecté en Thaïlande, à Singapour, au Japon, en Corée du Sud, aux Etats-Unis, en Australie et en France où il s’agit des premiers cas en Europe.

Le Canada a annoncé samedi qu’un premier cas de contamination avait été signalé à Toronto, sur la côte Est du pays.

Les Etats-Unis ont annoncé qu’ils organisaient le rapatriement du personnel de leur consulat général à Wuhan et qu’un nombre limité de places à bord de cet avion spécial seraient proposées aux ressortissants américains.

La presse officielle chinoise a fait état de 13 nouveaux décès recensés à la date de samedi dans la province du Hubei, où l’épidémie est apparue le mois dernier. La ville de Wuhan, foyer de l’épidémie, a été placée en confinement.

Un décès a aussi été signalé à Shanghai, le premier dans cette ville depuis l’apparition du virus.

Séparément, les autorités de la province du Henan ont annoncé la mort d’un patient infecté.

L’épidémie a jeté une ombre sur le début des festivités du Nouvel an lunaire, avec l’annulation des événements publics et la fermeture de nombreux sites touristiques.

De nouvelles mesures de précaution ont été décidées par les autorités. La ville de Tianjin, dans le nord du pays, va suspendre tous les bus interprovinciaux, a rapporté dimanche Le Quotidien du peuple. Aucune visite guidée ne sera organisée en Chine ou à l’étranger à partir de lundi.

Hong Kong a déclaré samedi un état d’urgence sanitaire, annulant les festivités prévues pour le Nouvel an lunaire et limitant les liaisons à destination de la Chine continentale.

Fermées initialement pour une semaine pour le Nouvel an lunaire, les écoles du territoire semi-autonome resteront closes jusqu’au 17 février. Les parcs Disneyland et Ocean Park ont fermé leurs portes dimanche.

Le virus, qui continue de muter selon les autorités chinoises, provoque de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires, des symptômes communs à d’autres pathologies qui rendent le diagnostic difficile.

On ne sait pas précisément pour l’heure s’il se transmet facilement d’humain à humain.

Une accélération de la propagation du virus est crainte, alors que des centaines de millions de Chinois profitent des vacances du Nouvel an lunaire pour voyager. Nombre d’entre eux ont cependant annulé leurs réservations, et les compagnies aériennes et ferroviaires chinoises ont intégralement remboursé les billets achetés.

Samuel Shen, Yilei Sun, Se Young Lee et David Stanway; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below